Point marchés-Légère baisse des actions après les élections aux USA

09/11/2022 | 18:14



*

Le CAC 40 a perdu 0,17%



*

Wall Street était en baisse à mi-séance



*

Pas de raz-de-marée républicain aux USA après les scrutins des "midterms"



*

L'inflation américaine au programme jeudi



par Laetitia Volga

PARIS, 9 novembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mercredi en légère baisse, les investisseurs attendant à la fois les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis et des données clés sur les prix à la consommation américains qui pourraient influer sur la politique de la Réserve fédérale en matière de taux d'intérêt.

À Paris, le CAC 40 a cédé 0,17% à 6.430,57 points. Le Footsie britannique a perdu 0,14% et le Dax allemand a reculé de 0,16%.

L'indice EuroStoxx 50 et le Stoxx 600 ont fini en baisse de 0,3% et le FTSEurofirst 300 de 0,2%.

Au moment de la clôture en Europe, les principaux indices américains affichaient une perte de plus de 0,5%.

Si les résultats définitifs du scrutin de mardi ne sont pas encore connus, l'hypothèse d'une "vague rouge" qui assurerait aux Républicains une large majorité au Congrès n'est pas acquise, le camp démocrate semblant mieux résister que prévu.

Historiquement, les actions ont profité des périodes politiques où un démocrate est à la Maison blanche et que le camp républicain contrôle au moins une chambre du Congrès, ce que les investisseurs expliquent par la quasi-impossibilité de faire adopter des réformes politiques majeures, notamment en matière fiscale ou budgétaire.

La macroéconomie devrait accaparer l'attention des investisseurs jeudi avec les chiffres très attendus des prix à la consommation aux Etats-Unis, qui ne manqueront pas d'alimenter les débats sur le rythme de resserrement monétaire de la Fed.

"L'inflation éclipse tout le reste, y compris la situation politique américaine. Nous avons besoin d'une inflation plus faible pour ne plus être constamment rivés sur la Fed", a déclaré Florian Ielpo, gérant chez de Lombard Odier AM.

VALEURS

La plus forte baisse sectorielle sur les marchés européens a été pour le compartiment des transports et loisirs (-2,08%) et la plus forte progression pour les services aux collectivités (+0,71%).

À Paris, Veolia a gagné 0,5% après l'annonce d'une croissance de 49,1% de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année

et à Madrid, Iberdrola a pris 2,09% après avoir dit prévoir d'investir 47 milliards d'euros dans la transition énergétique.



En baisse, Commerzbank a perdu 7,2% après avoir publié des prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice d'exploitation sous les attentes du marché pour 2024.

Le britannique Marks & Spencer a cédé 3,38% après avoir publié un bénéfice trimestriel en recul et mis en garde contre l'augmentation des coûts et les répercussions de l'inflation sur les budgets des consommateurs.

TAUX/CHANGES

A la veille de l'inflation américaine, les rendements obligataires reculent légèrement. Celui des Treasuries à dix ans évolue autour de 4,1153%. En Europe, le dix ans allemand a bouclé la journée à 2,178% contre une clôturé à 2,272% mardi.

Côté devises, le dollar prend 0,37% face à un panier de devises internationales et l'euro recule à 1,0038 dollar après un pic mardi à 1,0096, au plus haut depuis le 13 septembre.

Le bitcoin (-7,94%) accuse une deuxième journée de forte baisse, les cambistes s'inquiétant de la santé financière de la plate-forme en difficulté FTX.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont dans le rouge du fait de l'augmentation plus marquée qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis selon les chiffres hebdomadaires de l'Energy Information Administration (EIA) et des préoccupations liées à l'épidémie de COVID-19 en Chine.

Le Brent baisse de 2,11% à 93,35 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 2,47% à 86,71 dollars.

A SUIVRE : (Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)



© Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur ""
01:57
03/02
03/02
03/02
03/02