Point marchés-Les Bourses en Europe dans le vert avant les "minutes" de la BCE

25/08/2022 | 13:21

* Wall Street attendue en hausse
* Début du symposium annuel de Jackson Hole
* Compte rendu de la dernière réunion de la BCE
* Le climat des affaires en Allemagne baisse moins que prévu
* L'euro est remonté brièvement au-dessus de la parité avec le dollar

par Claude Chendjou
PARIS, 25 août (Reuters) - Le rebond devrait se poursuivre jeudi à
l'ouverture de Wall Street dans l'attente du début du symposium des banquiers
centraux à Jackson Hole, et les Bourses européennes sont également dans le vert
à mi-séance avant le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire
de la Banque centrale européenne (BCE).
Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street
en hausse de 0,31% pour le Dow Jones, de 0,55% pour le Standard & Poor's
500 et de 0,74% pour le Nasdaq.
À Paris, le CAC 40 prend 0,02% à 6.388,04 vers 11h05 GMT. À
Francfort, le Dax avance de 0,32% et à Londres, le FTSE gagne
0,16%.
L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,18%,
l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,12% et le Stoxx 600 de
0,19%.
La tendance positive est alimentée jeudi essentiellement par les valeurs de
l'énergie mais la faiblesse des gains témoigne d'une certaine prudence alors que
l'inflation, les taux et le risque de récession restent des sujets préoccupants
sur les marchés.
En attendant les "minutes" de juillet de la BCE, qui seront publiées à 11h30
GMT, les marchés monétaires tablent sur un relèvement de 100 points de base des
taux de la BCE en octobre. Une hausse de 50 points en septembre est également
largement acquise, tandis qu'une petite minorité prévoit plutôt une augmentation
de 75 points le mois prochain.
Aux Etats-Unis, les regards sont tournés vers Jackson Hole où s'ouvre ce
jeudi la conférence des banquiers centraux. Le discours vendredi du président de
la banque centrale américaine, Jerome Powell, est très attendu alors que les
investisseurs restent partagés sur l'ampleur de la future hausse du coût du
crédit dans un contexte de risque accru de dégradation de la conjoncture
économique. Raphael Bostic, un responsable de la Fed, s'est lui-même déclaré
partagé sur une hausse de 50 ou 75 points de base des taux en septembre.

La deuxième estimation du produit intérieur brut des Etats-Unis pour le
deuxième trimestre sera publiée à 12h30 GMT.
Dans les autres indicateurs économiques du jour, les statistiques
officielles montrent que l'économie allemande a enregistré une légère croissance
au deuxième trimestre, de 0,1%, soutenue par la consommation des ménages et la
dépense publique. Cette performance meilleure qu'attendu ne dissipe pas
toutefois pour autant les craintes de récession.
"Les facteurs négatifs sont actuellement si importants que même une
aggravation de la crise ne peut pas être exclue", prévient Thomas Gitzel, chef
économiste de VP Bank. "Ou pour dire les choses différemment: il faudrait
beaucoup d'éléments positifs pour qu'une récession ne se concrétise pas",
ajoute-t-il.


LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET
Tesla gagne 2% dans les échanges en avant-Bourse alors que la
division par trois du nominal de l'action du constructeur de véhicules
électriques doit prendre effet ce jeudi.


VALEURS EN EUROPE
En Europe, le compartiment de l'énergie (+1,46%) et celui des
ressources de base (+0,82%) enregistrent les plus fortes progressions en
réaction à des craintes sur l'offre. TotalEnergies avance de 1,79%, BP
de 1,91%, tandis qu'ArcelorMittal gagne 1,41%, Anglo American
1,09% et Glencore 1,34%.
Les valeurs défensives comme celles des médias (-0,65%) en revanche
figurent parmi les replis les plus marqués dans un contexte de prise de
bénéfices après leur forte hausse de la veille.
Dans l'actualité des entreprises, Veolia gagne 0,57% malgré
l'annonce par l'autorité britannique de la concurrence (CMA) de céder trois de
ses activités dans le cadre du rachat de Suez.
Le groupe pharmaceutique suisse Novartis, cède 0,37% après
l'annonce de la scission de sa filiale de médicaments génériques Sandoz.

Norwegian Air Shuttle chute de 7,70% en réaction à un bénéfice
trimestriel nettement inférieur aux attentes, tandis que Fortum
avance de 1,05% malgré une perte nette trimestrielle liée en grande partie à sa
filiale Uniper (-1,95%).


TAUX
A l'approche de la publication des "minutes" de la BCE, le rendement du Bund
allemand à dix ans, référence pour la zone euro, perd environ deux
points de base à 1,331% mais a atteint en séance 1,39%.
Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans recule
également d'environ deux points à 3,081% après avoir touché la veille un pic de
huit semaines.

CHANGES
Sur le marché des changes, l'euro est repassé brièvement en séance
au-dessus de la parité avec la monnaie américaine à 1,001 dollar avant de
réduire ses gains à 0,9984. La monnaie européenne a notamment profité de la
publication de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne.
Le dollar, en repli de 0,27% face à un panier de devises de référence
, pâtit de l'attente du discours de Jerome Powell. Le billet vert reste
cependant proche de son sommet depuis septembre 2002 atteint mi-juillet.

PÉTROLE
Les cours pétroliers sont stables, pris en tenailles entre la menace d'une
hausse de la production de l'Opep et la perspective d'un accord sur le nucléaire
iranien qui pourrait permettre à Téhéran de reprendre ses exportations de brut.
Le baril de Brent gagne 0,1% à 101,32 dollars, tandis que celui du
brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,13% à 94,77
dollars.


PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 25 AOÛT:

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT
USA 12h30 PIB (2e estimation) T2 -0,8% -0,9%*
USA 12h30 Inscriptions au chômage semaine au 253.000 250.000
20 août
* estimation précédente

(Certaines données peuvent accuser un léger décalage)


(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)


© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur ""
09/12
09/12
09/12
09/12
09/12