Point marchés-Les actions à nouveau freinées par les craintes sur l'économie

29/06/2022 | 13:37

* Petite baisse en vue à Wall Street
* En Europe, l'indice Stoxx 600 perd 1,38%, le CAC 40 1,37%
* L'inflation en Allemagne attendue à 12h00 GMT

par Laetitia Volga
PARIS, 29 juin (Reuters) - Wall Street devrait ouvrir en légère baisse et
les Bourses européennes reculent à mi-séance mercredi avec les incertitudes
renouvelées sur l'inflation et sur la capacité de résistance de l'économie
mondiale face au durcissement des politiques monétaires des banques centrales.
Les contrats à terme de Wall Street donnent une baisse de 0,11% pour le Dow
Jones, de 0,22% pour le Standard & Poor's-500 et de 0,34% pour le
Nasdaq.
À Paris, le CAC 40 cède 1,37% à 6.002,67 vers 11h20 GMT. À
Francfort, le Dax abandonne 2,05% et à Londres, le FTSE perd
-0,51%.
L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 1,07%, l'EuroStoxx
50 de la zone euro de 1,41% et le Stoxx 600 de 1,38%.
Mardi, les investisseurs ont délaissé les actions américaines après le recul
plus important qu'anticipé de l'indice de confiance du consommateur du
Conference Board, venu raviver les craintes de récession.
Le mouvement de repli des actions s'est poursuivi en Asie et en Europe, où
de premières données sur l'inflation publiés en début de journée sèment le doute
sur ce que pourrait entreprendre la Banque centrale européenne : la hausse des
prix à la consommation en Espagne a accéléré plus que prévu, à 10,2% en juin en
première estimation, mais les chiffres du Land allemand de Rhénanie
du Nord-Westphalie ont montré une baisse de 0,1% des prix par rapport à mai.
L'estimation "flash" de l'inflation nationale allemande est attendue à 12h00
GMT et le consensus Reuters donne une hausse des prix de 0,4% sur un mois et
8,8% sur un an.
"Il est probablement trop tôt pour extrapoler avant les chiffres de
l'inflation en zone euro vendredi, mais ces (données sur l'inflation en Rhénanie
du Nord-Westphalie) pourraient être un tournant susceptible de modérer
l'approche de la BCE", a déclaré Rohan Khanna, stratège chez UBS.
Les investisseurs suivent la dernière journée du Forum des banques centrales
au Portugal où Christine Lagarde, la présidente de la BCE, Jerome Powell de la
Réserve fédérale et Andrew Bailey de la Banque d'Angleterre participeront à un
débat en début d'après-midi.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE
Soutenus mardi par l'assouplissement des règles de quarantaine pour les
étrangers en Chine, les compartiments cycliques repartent à la baisse, affectés
par les craintes économiques. Le secteur de l'automobile par exemple perd 2,71%
.
L'indice Stoxx de l'énergie (+0,59%) se maintient en hausse grâce à
la hausse des cours pétroliers et à l'action TotalEnergies (+1,46%),
qui profite d'une recommandation de Bernstein à "surperformance".
H&M prend 5,31% après avoir publié un bénéfice trimestriel
supérieur aux attentes.
Continental cède 2% après des informations de presse selon
lesquelles le constructeur automobile risque de se voir inflinger une nouvelle
amende de la justice allemande dans le cadre d'une enquête pour fraude.
Lanterne rouge du Stoxx 600, Just Eat Takeaway chute de 20,55%
après les déclarations du directeur général de sa filiale américaine Grubhub
précisant que la cession de celle-ci n'est pas imminente.

CHANGES/TAUX
Le dollar est peu changé face à un panier de devises internationales
et l'euro est stable à 1,0527 dollar, en attendant les données nationales
de l'inflation allemande.
La monnaie unique européenne est tombé dans la matinée à son plus bas niveau
en une semaine, à 1,0484, en réaction à la baisse de l'inflation en Rhénanie du
Nord-Westphalie.
Pour cette même raison, les rendements des emprunts d'Etat en zone euro sont
orientés à la baisse : celui du dix ans allemand perd plus de quatre points de
base à 1,593% et le dix ans français recule à 2,144%.
Sur le marché américain, le rendement des Treasuries à même échéance est en
baisse à 3,1584%.

PÉTROLE
Le marché du pétrole repart à la hausse, pour une quatrième séance
d'affilée, les inquiétudes sur l'offre l'emportant pour le moment sur les
préoccupations liées à l'économie mondiale.
Le Brent gagne 0,5% à 118,57 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,81% à 112,67 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 29 JUIN :
PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT
DE 12h00 Inflation IPCH juin +0,4% +1,1%
- sur un an +8,8% +8,7%
USA 12h30 PIB définitif T1 -1,5% -1,5%*
* estimation précédente



(Rédigé par Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)


© Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
12/08
12/08
12/08
12/08
12/08