Point marchés-Les actions européennes montent dans un marché sans entrain

09/12/2022 | 18:19



*

Le Stoxx 600 a gagné 0,84%, le CAC 40 à Paris 0,46%



*

Wall Street monte modestement



*

Les prix à la production sèment le doute sur la Fed



par Laetitia Volga

PARIS, 9 décembre (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en hausse vendredi mais sans grande conviction tandis que Wall Street stagne, des données contrastées sur les prix aux Etats-Unis ayant ravivé les incertitudes sur la politique monétaire de la Réserve fédérale.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,46% à 6.677,64 points. Le Footsie britannique a gagné 0,06% et le Dax allemand 0,74%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,54%, le FTSEurofirst 300

de 0,77% et le Stoxx 600 de 0,84%.

Celui-ci affiche une progression hebdomadaire de 0,97% après sept semaines consécutives dans le vert et le marché parisien a reculé de 0,96%, mettant fin à une série de neuf semaines de gains.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait sur une note prudente, le Dow Jones et le Standard & Poor's-500 prenant 0,1% et le Nasdaq Composite 0,3%.

La publication des données sur les prix à la production américaine en novembre a alimenté la crainte que la Fed augmente ses taux plus longtemps que prévu.

L'indice des prix a en effet augmenté plus que prévu en novembre, de 7,4% sur un an alors que le consensus Reuters donnait un chiffre de 7,2% après 8,1% le mois précédent.

Mais dans sa version "core", l'indice a enregistré une progression de 0,3%, après +0,2% en octobre, et de 4,9% sur un an, après +5,4%.

"Les marchés sont trop optimistes sur le fait qu'à un moment donné entre juin et décembre 2023, la Fed sera prête à abaisser ses taux", a déclaré Anthony Saglimbene, responsable de stratégie chez Ameriprise Financial. "Les données du jour montrent que l'inflation diminue, mais elle est plus tenace que ce que la plupart supposent."

Le prochain test aura lieu mardi avec les prix à la consommation aux Etats-Unis, à la veille des annonces de la Fed à l'issue de deux jours de débats.

La Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre annonceront également leurs décisions en matière de taux la semaine prochaine et les marchés parient que ces institutions, tout comme la Fed, ralentiront le rythme de leurs hausses de taux, à 50 point de base.

VALEURS

En Bourse, l'indice Stoxx de la construction a gagné 1,75%, l'une des plus fortes progressions du jour. A Paris, Saint-Gobain a terminé en tête du CAC 40 (+3,52%).

Worldline a perdu 3,68%, JPMorgan ayant abaissé son conseil à "neutre".

Le groupe pharmaceutique Ipsen a reculé de 4,20%, lanterne rouge du Stoxx, après l'annonce de résultats décevants d'une étude portant sur l'association du Cabometyx avec l'atézolizumab pour traiter une forme de cancer du poumon.

CHANGES/TAUX

Sur le marché des changes, le dollar est atone face à un panier de devises internationales, dont l'euro, qui évolue autour de 1,0548 .

En réaction aux prix de la production aux Etats-Unis, les rendements obligataires ont amplifié leurs progression: celui des Treasuries à dix ans prend plus de cinq points de base à 3,549% et son équivalent allemand a fini en nette hausse à 1,925%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole, malgré la progression du jour, se dirigent vers une perte d'environ 10% sur l'ensemble de la semaine à cause des inquiétudes concernant les faibles perspectives économiques en Chine, en Europe et aux Etats-Unis.

Le Brent monte de 1,31 à 77,15 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) s'octroie 1,36% à 72,43 dollars.

A SUIVRE : (Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)



© Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur ""
07/02
07/02
07/02
07/02
07/02