Point marchés-Prudence en vue pour les actions européennes

07/12/2022 | 07:53



*

Les indices européens attendus en ordre dispersé



*

Wall Street a terminé en baisse, Tokyo au plus bas en un mois



*

La Chine baisse malgré un nouvel allègement des restrictions sanitaires



par Laetitia Volga

PARIS, 7 décembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en ordre dispersé mercredi à l'ouverture alors que les interrogations persistent sur l'évolution des politiques monétaires des banques centrales sur fond d'inquiétudes sur les perspectives économiques.

Les premières indications disponibles donnent une progression de 0,3% pour le CAC 40 parisien, de 0,27% pour le FTSE à Londres, de 0,08% pour l'EuroStoxx 50 mais un recul de 0,33% pour le Dax à Francfort.

Le Stoxx 600 a bouclé mardi sa troisième séance de baisse d'affilée avec les craintes liées à la remontée des taux d'intérêt et à la probabilité d'une récession.

Plusieurs grands patrons du monde de la finance ont averti des risques de récession l'an prochain aux Etats-Unis. Le directeur général de Bank of America , Brian Moynihan, a prédit trois trimestres de contraction modérée de l'activité en 2023. Celui de JPMorgan Chase, Jamie Dimon, a dit s'attendre à une récession "légère ou plus prononcée" en raison de l'inflation qui réduit les capacités de dépense des consommateurs.

Les inquiétudes sur la croissance s'ajoutent aux interrogations sur le rythme de relèvement des taux de la Réserve fédérale après de solides statistiques sur l'emploi vendredi et l'activité des services lundi aux Etats-Unis, qui remettent en cause le scénario de hausses des taux plus modérées.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

Wall Street a terminé dans le rouge et le S&P 500 a enregistré sa quatrième séance consécutive de baisse mardi en raison de l'incertitude sur l'évolution des taux d'intérêt aux Etats-Unis et les mises en garde concernant une possible récession.

L'indice Dow Jones a clôturé en baisse de 1,03% à 33.596,34 points, le S&P 500 de 1,44% à 3.941,26 et le Nasdaq Composite a reculé de 2% à 11.014,89.

Parmi les plus fortes baisses du S&P, Meta Platforms a dévissé de 6,8% après la publication d'un article du Wall Street Journal selon lequel les autorités de régulation européennes ont décidé que Facebook ou Instagram n'avaient pas à imposer à leurs utilisateurs d'accepter des publicités personnalisées en fonction de leur activité numérique.

Presque tous les indices sectoriels du S&P ont cédé du terrain, en particulier les valeurs technologiques, l'énergie et les télécommunications. Seuls les groupes de services aux collectivités, valeurs défensives privilégiées dans les périodes d'incertitude, ont tiré leur épingle du jeu (+0,7%).

Les contrats à terme suggèrent pour le moment une séance sans grand changement à Wall Street.

EN ASIE

Dans le sillage de Wall Street, le Nikkei à Tokyo a perdu 0,72%, à sa plus bas niveau en clôture depuis un mois.

En Chine, le CSI 300 est en baisse de 0,54% et le SSE Composite de Shanghai de 0,68% en réaction au recul plus marqué qu'attendu des exportations (-8,7% sur un an) et des importations (-10,6%) chinoises en novembre du fait de l'affaiblissement de la demande mondiale et de l'épidémie de COVID-19 dans le pays.

Ces deux indices se sont brièvement retournés à la hausse à la suite des annonces du Commission nationale de santé sur l'assouplissement de la politique sanitaire.

Parmi les derniers allègements annoncés, les personnes asymptomatiques ou présentant des symptômes légers après une contamination par le coronavirus SARS-CoV-2 sont autorisées à effectuer leur période d'isolement à domicile plutôt que dans des centres dédiés.

CHANGES/TAUX

Le dollar est relativement stable face à un panier de devises de référence (+0,15%) et l'euro recule de 0,18% à 1,045 dollar.

Le rendement des emprunts d'Etat américains à dix ans reprend trois points de base à 3,5404% après avoir nettement reculé la veille avec les craintes de récession.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont proches de l'équilibre après être tombés mardi à leurs plus bas niveaux annuels. Le Brent gagne 0,21% à 79,52 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) s'octroie 0,12% à 74,34 dollars.



PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 7 DÉCEMBRE: PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT DE 07h00 Production industrielle octobre -0,6% +0,6%

- sur un an n.d. +2,52% FR 07h45 Balance commerciale octobre €-16,00 mds €-17,49

mds

- importations n.d. €69,53

mds

- exportations n.d. €52,04

mds EZ 10h00 PIB revisé T3 +0,2% +0,2%*

- sur un an +2,1% +2,1%* *première estimation (édité par Bertrand Boucey)



© Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur ""
11:00
10:34
09:43
09:38
08:47