Point sur les fortes variations du jour : Aegon assure, Sanofi plombé par le Zantac

11/08/2022 | 12:08

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour sur les places européennes. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Kahoot! (+21%) : La société norvégienne spécialisée dans les jeux d'apprentissage a publié des résultats trimestriels rassurants. DNB se garde malgré tout de se montrer trop optimiste car les revenus récurrents sont un peu décevants, comme les chiffres d'apport nets. Mais le consensus d'Ebitda va s'ajuster en hausse, ce qui réjouit le marché.
  • Aegon (+9%) : L'assureur a publié des résultats très supérieurs aux attentes. Les chiffres "valident notre position selon laquelle Aegon est capable de fournir des niveaux beaucoup plus élevés de génération de capital et de transferts de fonds", indique l'analyste d'ING Jason Kalamboussis.
  • ALK-Abello (+9%) : La biotech danoise a publié des chiffres meilleurs que prévu, notamment dans le bas du compte de résultats.
  • Fastned (+8%) : Encore une histoire de chiffres qui reçoivent un bon accueil ce matin, en dépit des pertes semestrielles.
  • Komax (+6%) : Baader Helvea passe d'alléger à accumuler en visant 300 CHF.
  • Entain (+4%) : Le propriétaire de Ladbrokes, dont les résultats sont en hausse au premier semestre, a annoncé en parallèle le rachat de la société croate SuperSport.
  • Technip Energies (+3%) : Pas d'annonce particulière concernant le groupe de services à l'industrie de l'énergie, hormis un rebond généralisé des entreprises du secteur pétrolier.  

En baisse

  • Netcompany (-18%) : Le groupe de conseil en informatique est confronté à une érosion de ses marges, due à la combinaison de coûts salariaux en hausse, de projets à problèmes et d'un taux d'absence pour raisons de santé élevé.
  • Hexatronic (-9%) : Le groupe est toujours confronté à une hausse de ses coûts. "Les efforts visant à répercuter ces augmentations de prix sur les clients sont une priorité absolue, mais nous estimons que la marge brute continuera d'être affectée négativement au cours des prochains trimestres", a prévenu l'entreprise.
  • Rovio (-8%) : Les résultats du premier semestre du créateur de jeux vidéo sont en amélioration. Les prévisions d'une "forte croissance du chiffre d'affaires pour l'année" ont été réitérés, mais le management a aussi indiqué que le bénéfice d'exploitation ajusté devrait être inférieur à celui de l'année précédente.
  • Haleon (-8%) et Sanofi (-5%) : La société récemment scindée de GSK et le laboratoire français sont secoués par le retour de la rumeur Zantac. Ce médicament anti-ulcère contre les brûlures d'estomac était en vente libre en Amérique du Nord jusqu'à son retrait du marché en 2019, après une possible contamination par un composé probablement cancérigène. Un procès avec de nombreux plaignants démarre le 22 août aux Etats-Unis, ce qui a réveillé les craintes. Même si les analystes ont l'air de minimiser l'impact du contentieux, un procès aux Etats-Unis porte toujours une part de risque. La Deutsche Bank rappelle que la question du Zantac n'est pas nouvelle mais semble être "arrivée dans la conscience des investisseurs" ces derniers jours. Le risque Zantac est identifié dans le document annuel de Sanofi (aux Etats-Unis et au Canada). GSK, Pfizer, Boehringer Ingelheim et Sanofi sont mis en cause. Plus de détails page 258 du document d'enregistrement universel 2021 de Sanofi.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
23:01
22:57
22:56
22:52
22:44