Point sur les fortes variations du jour : Asos et Engie embarquent leurs secteurs

16/06/2022 | 17:41

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Piteco (+22,2%) : La société informatique italienne s'envole après l'annonce d'une OPA de Limbo à 11,25 EUR l'action.
  • Euronext (+2,15%) : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 100 EUR. L'analyste apprécie les fondamentaux de l'opérateur boursier.

En baisse

  • Asos (-28,25%) : Le vendeur de mode en ligne a nettement réduit ses prévisions annuelles. Il a nommé son directeur commercial comme directeur général. La baisse intervient alors que la concurrence Boohoo (-18%) a averti lui aussi, provoquant un plongeon de pas mal d'autres actions du secteur, dont les allemands Zalando (-12,6%), About You (-10%) et Ceconomy (-7,5%).
  • THG (-24,2%) : Le Britannique a rejeté toutes les approches de reprise reçues récemment, car elles le "sous-évaluaient considérablement", a-t-il indiqué. Le marché n'apprécie pas.
  • Halfords (-24,6%) : Le réparateur mécanique a abaissé ses prévisions annuelles à cause de l'inflation et d'une demande en berne.
  • Philips (-9,5%) : UBS est passé de "neutre" à "vendre" ce matin, en visant 18 EUR contre 26 précédemment. "Nous abaissons notre recommandation à Vendre car nous nous attendons à de nouvelles baisses des BPA et nous pensons que les litiges et les problèmes liés à la FDA dureront plus longtemps que prévu", écrit l'analyste.
  • Thulé (-6,5%) : Le fabricant de porte-vélos et de porte-charges subit un abaissement des prévisions de Nordea, qui pense que le sentiment négatif sur les sociétés exposées à la consommation va s'exacerber.
  • BE Semiconductor (-11%) : Les objectifs de marge 2025 ont été confirmés et légèrement resserrés vers le haut de fourchette lors d'une journée investisseurs prévue aujourd'hui. Insuffisant pour éviter au groupe une purge sectorielle, d'autant que le management s'attend à des vents contraires pour les entrées de commandes à court terme à cause de la Chine, d'une moindre demande dans les smartphones haut de gamme et des tensions géopolitiques.
  • Sonova (-8,6%) : Le titre suisse accuse la plus forte baisse de son indice, entièrement négatif, qui subit l'inattendue remontée des taux d'intérêt de la BNS.
  • Engie (-7,7%) : Le groupe a pris acte hier soir du ralentissement des livraisons de gaz russe, tout en assurant que ses clients ne sont pas affectés pour le moment. Engie n'est pas dans la meilleure position possible, puisqu'il est dépendant de ses fournisseurs pour alimenter ses clients, dans un marché du gaz en forte tension. Cette nouvelle embarque le secteur avec elle, Uniper perd 9,7%,
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
21:40
21:20
21:15
20:59
20:49