Point sur les fortes variations du jour : BHP porte les miniers, Sonova emportent tout le monde dans sa chute

16/08/2022 | 17:59

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour sur les places européennes. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Darktrace (+24,2%) : Le groupe a confirmé avoir été approché par le fonds Thoma Bravo en vue d'un rachat. Selon la formule consacrée, il n'y a aucune garantie que la discussion aboutisse à une acquisition.
  • UnifiedPost Group (+21,6%) : La petite société belge a annoncé une croissance à deux chiffres au 1er Le management prévoit d'équilibrer les flux de trésorerie au second semestre 2023.
  • Karo Pharma (+17%) : La société suédoise a reçu une offre publique d'achat à 60 SEK par action de la part de son actionnaire de référence, Karo Intressenter, qui détient déjà 86,4% du capital.
  • Ted Baker (+16,9%) : L'enseigne britannique a accepté d'être rachetée par le propriétaire de Reebok, Authentic Brands Group. Une offre à 110 GBp a été soumise, soit 211 M£ pour la totalité de la société. Le conseil d'administration de Ted Baker a l'intention de recommander à l'unanimité aux actionnaires d'accepter l'offre, qui a déjà reçu des engagements irrévocables représentant 50,7% du capital.
  • Delivery Hero (+5,6%) : Le groupe a confirmé ses prévisions 2022, en marge de l'annonce de ses résultats intermédiaires.
  • BHP (+4%) : Le géant minier australien BHP a annoncé mardi un bénéfice net quasiment triplé pour son exercice 2021-2022 clos le 30 juin, grâce à la demande soutenue en charbon et cuivre. Ces résultats soutiennent toutes les entreprises proches du secteur de BHP.

En baisse

  • Sonova (-15,9%) : Douche froide pour le groupe et le secteur. Le fabricant suisse d'aides auditives a réduit ses prévisions pour l'exercice démarré le 1er avril. Les rivaux Amplifon (-8%), Demant (-8%), GN Store (-5%) paient aussi les pots cassés.
  • Hemnet (-6,8%) : Le Suédois décroche après avoir annoncé hier un placement de 8 millions de titres à 147 SEK pièce.
  • Straumann (-8,3%) : Le marché attendait mieux de l'entreprise suisse spécialisée dans les implants dentaires. Les objectifs ont certes été confirmés, mais les analystes espéraient un petit relèvement. Le consensus doit ainsi s'ajuster en légère baisse. L'appétit des investisseurs pour les actions plus risquées en ce moment est probablement un facteur aggravant.
  • Alfen (-10,65%) : Berenberg a abaissé d'acheter à conserver son avis ce matin, en amont des résultats prévus le 25 août. L'analyste calme le jeu après 36% de hausse depuis le mois de mai. "Nous pensons que sa trajectoire de croissance à court terme et ses catalyseurs potentiels sont déjà pris en compte", écrit-il.
  • Pandora (-6,1%) : Le spécialiste des bijoux a bien vendu au deuxième trimestre, mais ses résultats sont un peu décevants, jugent les investisseurs. Le marché est prudent sur les perspectives dans un contexte de ralentissement de la consommation.
  • Ebusco (-5,7%) : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 32 à 26 EUR. L'analyste s'attendait à une montée en puissance plus rapide pour le producteur de bus.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
15:56
15:40
15:24
12:52
12:13