Point sur les fortes variations du jour : Royce n'est plus la Rolls, Ubisoft et Tencent partie 258

04/08/2022 | 17:37

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour sur les places européennes. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Ubisoft (+11%) : Le retour de la rumeur Tencent, mais avec un peu plus de corps puisque Reuters a appris que la famille Guillemot aurait été approchée par l'ogre chinois qui souhaite renforcer sa position au capital. 
  • Revenio (+9,25%) : Le fournisseur finlandais de produits médicaux profite de la publication de ses résultats semestriels.
  • Believe (+6,3%) : L'agence dédiée aux artistes musicaux a dégagé une croissance de 35% au 1er semestre, pour une perte nette divisée par trois à -6,2 M€. L'Ebitda ajusté a progressé à 11,7 M€.
  • Zalando (+14,4%) : Pas de mauvaise surprise dans les résultats du groupe ce trimestre, ce qui est déjà une bonne nouvelle après beaucoup d'avertissements dans le secteur. Cette publication rassurante titre d'autres acteurs vers le haut, comme Boohoo et Asos. Besoin d'une présentation de Zalando ? C'est par ici
  • Interroll (+7,6%) : Research Partners passe de conserver à acheter.
  • Crédit Agricole (+4,65%) : La banque a publié des résultats significativement supérieurs aux attentes au 1er Toutes les divisions, hormis Amundi dont les chiffres étaient déjà connus, ont dépassé les attentes, note Jefferies. Pourquoi les banques bénéficient-elles de la remontée des taux ? La réponse est là

En baisse

  • SES S.A. (-8,4%) : L'opérateur satellitaire luxembourgeois chute après des rumeurs de mariage avec Intelsat, propagées par le Financial Times. Le précédent Eutelsat, avec OneWeb, échaude un peu les investisseurs. Un portrait un peu vache du dossier.
  • Hikma (-5,9%) : Le bénéfice du premier semestre chute de 30% en raison d'un bénéfice d'exploitation plus faible. Le laboratoire a dû revoir en baisse ses prévisions.
  • Ambu (-7,8%) : Gros avertissement pour le Danois, qui a revu à la baisse ses prévisions de croissance organique pour l'ensemble de l'année et a annoncé le licenciement d'environ 200 personnes.
  • Rolls-Royce (-8,5%) : Les résultats semestriels sont significativement inférieurs aux attentes. "Nous sommes déçus que la marge de la branche civile, une fois retraitée d'un certain nombre d'éléments exceptionnels, reste bien en dessous du seuil de rentabilité", écrit Jefferies. Un dossier à éviter depuis un moment déjà
  • ING Groep (-2,5%) : Le bancassureur néerlandais a publié des résultats supérieurs aux attentes mais les chiffres sont assombris par l'impact négatif de l'hyperinflation en Turquie. Le management a en outre indiqué s'attendre à des lendemains encore incertains.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
12:16
12:14
12:05
11:54
11:47