Point sur les fortes variations du jour : l'OL explose après une offre américaine, le fret maritime prend un coup

08/06/2022 | 18:01

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Olympique Lyonnais (+27,76%) : Le club de football lyonnais va se faire racheter cet été, et un candidat se dégage en particulier. L'américain Foster Gillette proposerait 600 M€ pour acquérir 40% + une partie des 28% des participation du président Jean-Michel Aulas dans le club rhodanien.
  • DBV Technologies (+14,5%) : Le laboratoire français a annoncé des résultats positifs pour Viaskin Peanut chez des enfants de 1 à 3 ans allergiques à l'arachide. "Bonne nouvelle pour DBV qui confirme à la fois le profil de sécurité de sa technologie et son efficacité", souligne Portzamparc.
  • Melrose (+10%) : Le groupe, qui tenait hier une journée investisseurs, a annoncé un programme de rachat d'actions de 500 M€. Citigroup a trouvé la présentation positive.
  • Aveva Group (+10,7%) : L'entreprise britannique de logiciels industriels Aveva Group a déclaré que les marchés clés tels que l'énergie, l'électricité, la construction navale et les infrastructures affichaient des tendances positives, alors qu'elle a annoncé une hausse de 7,1 % de son chiffre d'affaires pro-forma pour l'ensemble de l'année, à 1,24 milliard de livres.
  • Prosus (+8,2%) : L'action réagit comme un "proxy" des valeurs technologiques chinoises. Les nouvelles favorables à un assouplissement politique de Pékin vis-à-vis du numérique (Didi lundi, les jeux vidéo ce matin) dopent le titre.
  • Embracer (+2,6%) : Le bras armé du fonds souverain saoudien dans les jeux vidéo (oui, ça existe), Savvy Gaming, va investir dans le capital à hauteur de 10,3 MdsSEK.
  • Inditex (+5,45%) : Le bénéfice net de la maison-mère de Zara a bondi de 80% au 1er trimestre pour atteindre 760 M€.
  • Crédit Suisse (+5,5%) : La banque subira "probablement" une perte au deuxième trimestre, après un premier trimestre déjà dans le rouge. Il s'agit d'une nouvelle révision en baisse des objectifs de l'établissement. Cependant, une nouvelle d'un éventuel rachat de la banque par State Street, à 9 francs suisse par action, est venu raviver le cours en fin de journée.

En baisse

  • Korian (-9,5%) : Le gestionnaire de maisons de retraite chute après des révélations du "Parisien" selon lesquelles 30 plaintes ont été déposées par des familles de résidents contre le groupe. Le secteur avait déjà été ébranlé par le scandale Orpea.
  • Wizz Air (-7%) : La perte de la compagnie aérienne s'est creusée au terme de l'exercice clos le 31 mars dernier, en raison de l'accroissement des dépenses d'exploitation, notamment des salaires et du carburant.
  • Chemring (-4,4%) : Le groupe a publié des résultats semestriels plutôt solides. "L'absence de relèvement du bénéfice d'exploitation ajusté de l'exercice 2022, bien que les résultats du premier semestre 2021/2022 représentent 53% du consensus de l'exercice, surprend", note Jefferies.
  • A.P. Moller Maersk et Hapag-Lloyd (-8%) : Les prix du fret maritime son en train de baisser depuis leurs pics. Le Freightos Baltic Index se situe actuellement à 7370 USD contre 8710 USD un mois plus tôt. Le FBX est le principal indice international de fret : il mesure le prix moyen de transport pour un conteneur de 40 pieds.
  • Telefónica Deutschland (-9,14%) : Berenberg revoit à la baisse son conseil. Le broker est désormais à vendre contre neutre précédemment. L'objectif de cours n'est pas modifié à 2.10 EUR.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
21:00
20:51
20:43
20:42
20:19