Point sur les fortes variations du jour : le PDG d'Hapag-Lloyd rafraîchit l'ambiance, Nexi courtisé

12/08/2022 | 10:57

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour sur les places européennes. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Boozt (+14%) : Le marché salue les résultats du 1er semestre, après que les objectifs eurent été réduits en juin dernier, et les efforts de réduction des coûts.
  • Flutter (+9%) : Les résultats du 1er semestre ont dépassé les attentes. Les analystes n'ont pas constaté le ralentissement qu'ils redoutaient.
  • Fastned (+7%) : L'ascension se poursuit pour l'entreprise spécialisée dans le déploiements de stations de recharge de véhicules électriques, qui a nettement amélioré ses revenus au 1er semestre, à défaut de devenir rentable.
  • Uniper (+7%) : Le groupe pourrait passer de l'approvisionnement australien au gaz américain pour l'hiver, selon Reuters, pour assurer un approvisionnement plus rapide en Europe.
  • Nexi (+7%) : Reuters révèle que la baisse du titre cette année à conduit des acquéreurs à approcher l'entreprise italienne. Le fonds Silver Lake en ferait partie.  
  • Daimler Truck (+4%) : Le marché salue les résultats trimestriels. Oddo BHF a relevé de 35 à 36 EUR son objectif en restant à surperformance.
  • Bayer (+3,3%) : Citigroup estime que la situation se décante un peu autour de l'entreprise, notamment la narration autour du glyphosate.

En baisse

  • Hapag-Lloyd (-8%) : La croissance mondiale du parc de conteneurs va dépasser celle de la demande de transport maritime à partir de l'année prochaine et atténuera la tension actuelle du marché, a estimé le PDG hier lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. Kepler Cheuvreux a réduit sa recommandation de conserver à alléger en visant 311 EUR.
  • 888 Holdings (-8%) : Le groupe a annoncé une baisse de son bénéfice au premier semestre en raison du durcissement des règles de jeu au Royaume-Uni.
  • SimCorp (-7%) : Les résultats trimestriels du Danois sont inférieurs aux attentes. Il a toutefois confirmé les prévisions annuelles. Le management a cependant "reconnu l'absence de nouveaux contrats de licence au deuxième trimestre en raison des retards des clients".
  • Deutsche Euroshop (-6%) : Kepler Cheuvreux passe d'acheter à conserver en visant 25 EUR. Baader Helvea reste négatif en soulignant que les effets décroissants de la pandémie ont amélioré les bénéfices du premier semestre, mais qu'ils restent bien en deçà des niveaux d'avant coronavirus.
  • K+S (-5%) : Scotia Bank a réduit sa recommandation de surperformance à performance de marché en visant 26 EUR. De son côté, Baader Helvea reconnaît que les résultats du T2 ont constitué une bonne surprise, mais doute que la réitération des prévisions mentionnant désormais les coûts potentiels de la pénurie de gaz soit une nouvelle positive.
  • TF1 (-3%) : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 6,50 EUR.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
21:37
21:26
21:23
21:21
21:19