Point sur les fortes variations du jour : les marchés ont le derrière entre deux chaises

28/06/2022 | 17:35

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • Aramis (+2,5%) : Le vendeur d'automobiles a racheté l'entreprise autrichienne Onlinecars, spécialiste des véhicules reconditionnés, qui apportera plus de 200 M€ de revenus et une marge d'Ebitda supérieure à 3%.
  • Rolls-Royce (+6%) : Tout le secteur cyclique profite du rebond du jour, avec des actions comme Faurecia, Renault, Safran ou Airbus qui affichent aussi des gains supérieurs voire largement supérieurs à la moyenne des indices.
  • Autogrill (+4,3%) : Dufry a confirmé des discussions relatives à un possible rapprochement avec l'exploitant transalpin de restaurants autoroutiers Autogrill.
  • EDP Renovaveis (+2%) : Jefferies reprend le suivi à l'achat en visant 27,50 EUR. L'analyste pense que la rentabilité des projets d'énergie renouvelable est assez bien protégée de l'inflation des dépenses d'investissement et des problèmes de chaîne d'approvisionnement à court terme dans le contexte actuel des prix.

En baisse

  • Pennon (-5,8%) et Severn Trent (-3,7%) : Le régulateur britannique va sanctionner la filiale de Pennon, South West Water (SWW), dans le cadre de son enquête sur les performances environnementales des stations d'épuration. "Nous voyons une lecture négative pour un secteur qui a historiquement obtenu des résultats médiocres sur les mesures de santé des rivières britanniques", estime Jefferies. Les deux groupes de services collectifs sont sanctionnés.
  • AIB Group (-3%) : Le gouvernement irlandais a récupéré 305 M€ de la vente d'une participation de 5% dans le groupe bancaire, dont il détient encore 63,5%. L'Etat était entré au capital pour sauver l'établissement lors de la crise financière de 2008.
  • Akzo Nobel (-2,4%) : Le chimiste a annoncé que Grégoire Poux-Guillaume sera le nouveau PDG à partir du 1er novembre 2022 pour succéder à Thierry Vanlancker, qui arrive au terme de son mandat de cinq ans. Il a notamment été CEO de Sulzer et CEO de GE Grid Solutions/Alstom Grid. Au Le calendrier de succession met en évidence le risque lié à l'objectif d'EBITDA pour 2023, estime Jefferies
  • Philips (-1,9%) : Le groupe néerlandais a publié les résultats des tests menés sur les appareils de traitement de l'apnée du sommeil, avec des éléments positifs mais aussi des éléments négatifs qui les outrepassent, selon UBS. "Nous ne pensons pas que cette mise à jour soit le positif sans équivoque que les investisseurs espéraient. Nous pensons qu'elle est plutôt négative compte tenu de l'échec supplémentaire des tests de cytotoxicité", explique le spécialiste.
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
23:00
22:57
22:50
22:49
22:44