Point sur les fortes variations du jour : mini-séisme pour CGG, Airbus à haute altitude

05/05/2022 | 12:41

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • S4 Capital (+17%) : L'action de la société publicitaire de Martin Sorrell enregistre une petite poussée spéculative après que le management a annoncé la publication des résultats 2021 pour vendredi. Le titre avait lourdement décroché fin mars à l'annonce du report de l'annonce des chiffres, qui est toujours un signal angoissant pour les investisseurs, qui n'apprécient pas beaucoup les errements comptables.
  • Valneva (+8%) : Le marché salue les progrès accomplis dans les projets de développement et la confirmation des objectifs annuels.
  • Outokumpu (+8%) : le spécialiste de l'inox a dépassé les attentes au T1. L'Ebitda a plus que doublé en un an.
  • Airbus (+7%) : Le groupe a publié des résultats trimestriels bien plus élevés que prévu au niveau de la rentabilité. En parallèle, il prévoit d'accroître les cadences de production de ses monocouloirs, un signal positif pour les investisseurs, dans un secteur qui a souffert dernièrement.
  • Unicredit (+6%) : Les résultats publiés par la banque italienne séduisent les investisseurs, de même que le gros programme de rachat d'actions prévu. En outre, les projections de risque maximum liées à la Russie ont été réduites.
  • ArgenX (+5%) : La biotech belge profite des bonnes ventes de son médicament clé Vyvgart et d'un programme de développement solide.

En baisse

  • Reach Plc (-22%) : L'éditeur britannique a déclaré que la demande des annonceurs a chuté au cours des deux derniers mois, la guerre en Ukraine réduisant la quantité de contenu auquel les marques veulent être associées.
  • CGG (-16%) : douche froide avec des résultats trimestriels très décevants. Portzamparc est passé d'acheter à conserver ce matin. "Le management semble confiant dans sa capacité à rattraper sur le reste de l'année le retard pris sur le T1", note l'analyste. Le marché a l'air plus sceptique.
  • AMG Advanced Metallurgical Group (-12%) : en dépit d'un chiffre d'affaires clairement au-dessus des attentes, les marges ne suivent pas. Les prévisions ont certes été relevées, mais les analystes l'avaient anticipé.
  • Hikma (-7%) : le laboratoire a réduit ses prévisions annuelles de ventes et de marges, en raison de retards possibles dans le lancement d'une version générique d'un traitement contre les troubles du sommeil.
  • Aixtron (-6%) : petite déception pour le fabricant d'équipements pour l'industrie des semiconducteurs, dont les résultats n'ont pas autant progressé que prévu. La prévision de marge annuelle est jugée un peu décevante.
  • Hannover Rück (-5%) : recul en trompe-l'œil pour le titre qui détache son dividende. En revanche, le concurrent Swiss Re a réservé une mauvaise surprise sur ses résultats, ce qui pourrait peser sur le secteur.
  • Adecco (-4,5%) : le groupe a désigné Denis Machuel (ex-Sodexo) au poste de directeur général, en remplacement d'Alain Dehaze. Les analystes sont déçus par la croissance atteinte au T1.

 

© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
20:21
20:04
19:59
19:46
19:26