Point sur les fortes variations du jour : un peu de vert dans cette semaine rouge vif

17/06/2022 | 10:21

Pourquoi ça monte ? Pourquoi ça baisse ? Quelques explications sur les variations inhabituelles qui affectent les actions sur la séance du jour. Seulement quand elles sont fiables et documentées : nous évitons autant que possible de raconter n'importe quoi. Les variations sont prises au moment de la rédaction de l'article.

En hausse

  • ABN Amro (+6%) : BNP Paribas aurait exprimé son intérêt pour un rachat du groupe, selon les informations de Bloomberg. La première banque française aurait pris contact avec le gouvernement néerlandais, mais l'accueil n'aurait pas été favorable pour l'instant.
  • Nexi (+6%) : Le groupe de paiements italien Nexi a convenu avec Intesa Sanpaolo d'acquérir l'activité de paiement des détaillants de la branche croate du créancier, confirmant ce que des sources avaient précédemment dit à Reuters
  • Groupe LDLC (+9%) : Le groupe lyonnais a publié des résultats annuels en ligne avec les prévisions (il les avait abaissées en début d'année). La valorisation est toujours extrêmement faible, ce qui n'aura pas échappé aux investisseurs à la recherche de dossiers décotés.  
  • Nykode Therapeutics (+6,2%) : Le Norvégien va passer d'Euronext Growth au marché réglementé de la Bourse d'Oslo.
  • Nokian Renkaat (+9,4%) : De façon un peu inattendue, le spécialiste finlandais des pneumatiques a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires 2022. Le management a réussi à passer les augmentations de prix qu'il envisageait. Pirelli (+5,5%) et Michelin (+2%) en profitent aussi.
  • Saipem (+4,2%) : Le rebond du pétrole, qui n'avait pas beaucoup reculé, profite aux parapétrolières européennes.
  • Future Plc (+5%) : La société a finalisé l'acquisition de l'éditeur américain de mode de vie féminin en ligne Who What Wear. Elle en a profité pour confirmer ses objectifs 2022, ce que le marché apprécie visiblement.
  • EssilorLuxottica (+4%) : Le groupe franco-italien a annoncé un programme de rachat d'actions portant sur 2,5 millions de titres au maximum d'ici la fin août.

En baisse

  • BP (-5,8%), TotalEnergies (-4,7%) : Le repli des cours de Brent et du WTI, basé sur des craintes concernant la demande, influent négativement sur les cours des principales sociétés pétrolières. 
© Zonebourse.com 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
13:12
13:08
13:00
12:56
12:52