Portefeuille ETF : un bon vieux 60/40

19/07/2021 | 10:32

Peu importe le domaine, il est toujours bon de revenir sur ses classiques. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui un portefeuille d'ETF diversifié selon l’allocation d’actifs la plus conventionnelle dans le monde de l’investissement : le 60-40. Soixante pourcents d’actions et quarante pourcents d’obligations. Ou presque…


Cette sélection d’ETF est calibrée pour des investisseurs avec un profil prudent, sur un horizon de placement long. L’objectif de ce portefeuille est l’optimisation du couple rendement risque en diminuant la volatilité. Pour ce faire, le maître mot est la diversification. Tant en termes de classe d’actifs que sectoriellement. Avec le changement dans la finance moderne, nous nous sommes permis d’allouer deux petits points de pourcentage aux crypto-actifs. En voici le détail :



Performance estimée et répartition sectorielle du portefeuille, Source : Zonebourse.com


Il y a peu, nous avions relayé une
étude sur la performance d’un portefeuille suivant une allocation diversifiée en 60-40. Le fait est que le portefeuille a surperformé le S&P 500 sur une période allant de 2000 à 2020. Au cours des périodes de hausse des marchés, le portefeuille ne capte pas autant de performance que les actions américaines seules. Cependant durant les quelques épisodes de récessions, la part obligataire joue son rôle de résilience dans le portefeuille. Prenons l’exemple de la bulle internet : lorsque l’indice américain a corrigé de 40%, le portefeuille 60/40 n’a encaissé qu’une perte de 17%.

Performance par actif depuis le début de l’année, puis selon leur pondération dans le portefeuille. Source : Zonebourse.com
 
Voici une liste d’ETF qui répondent aux critères d’allocation :
Source : Zonebourse.com

La part action, qui est la plus grande pondération de la sélection, est découpée en trois ETF. Le premier, qui compte pour 40% du total du portefeuille, est indexé sur l’incontournable indice des 500 plus grandes entreprises américaines. Pour compléter, et pour réduire l’exposition aux actions US, nous plaçons 15% sur des valeurs européennes à travers un tracker stoxx 600. Et enfin, les 5% restants sont attribués à un ETF un peu plus volatile, sur les petites capitalisations des 23 pays développés. Les Small Caps surperforment les marchés globaux dans les contextes de taux bas.  

Pour la poche obligataire nous restons dans la sobriété avec un ETF Bons du Trésor Américain. C’est cette partie qui jouera le rôle d’amortisseur en cas de chute des marchés actions dans notre portefeuille. Nous ajoutons à ceci le Lyxor ESG USD High Yield, composé d’obligations d’entreprises. Plus risquées que des obligations d’Etats, elles vont permettre de dégager plus de rendement. Les sociétés sont choisies en intégrant des critères ESG et un encours obligataire supérieur à 500 millions pour éviter les marchés trop étroits.

Pour clôturer le tout, nous avons choisi d’y ajouter un ETF qui réplique la performance du bitcoin. La place que prennent les crypto-monnaies dans le monde de la finance n’est plus négligeable, mais si elles restent un investissement extrêmement risqué. Nous n’y accordons pas plus de 2% de la pondération totale.

Répartition géographique du portefeuille :

Géographiquement, le portefeuille est relativement concentré aux Etats-Unis (80%), Source : Zonebourse.com

 

 

Retrouvez d’autres portefeuilles ETF

  • Un portefeuille défensif avec une touche de bleu et de vert : cliquez ici
  • La diversification est le seul repas gratuit : cliquez ici
  • Un exemple de portefeuille offensif avec des amortisseurs : cliquez ici
  • Le monde à portée de PEA : cliquez ici
La Rédaction
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
30/07
28/07
28/07
28/07
27/07