Prochain arrêt Jackson Hole, Wyoming

23/08/2021 | 09:02

Les marchés européens ont des envies de rebond après la claque subie la semaine dernière, claque relative au regard du parcours des indices depuis des mois. Ça discute toujours politiques de soutien des banques centrales, variant delta du coronavirus et perspectives macroéconomiques en Chine, en attendant la publication des indicateurs PMI, qui mesurent la confiance des directeurs d'achats de grandes entreprises, pour les principales économies du monde.

La semaine du 16 août a raisonné comme un coup de semonce pour les investisseurs, en leur rappelant que les marchés actions peuvent aussi reculer. A Paris par exemple, la baisse de 3,9 % enregistrée par l'indice CAC 40 est la plus forte depuis la fin du mois d'octobre de l'année dernière. Mais les vaticinateurs de l'apocalypse boursier ont l'air de prêcher à nouveau dans le vide, car les indices ont rebondi vendredi et font mine de prendre le même chemin lundi matin. Bloomberg écrit que les rachats à bon compte alimentent le rebond. Il faut s'y faire, en 2021, toute correction fut-elle minime permet de dégainer l'argument imparable des rachats à bon compte, là où les bonnes affaires nécessitaient des rabais de 10% au moins il n'y a encore pas si longtemps. En tant que journaliste, je me permets de rappeler que nous utilisons des termes comme "rachat à bon compte" ou "aversion au risque" quand il n'y a pas d'explication plus valable. Ainsi la prochaine fois que je l'écrirai, vous saurez que c'est une escroquerie.

Mais trêve de mélancolie, examinons ensemble les nouvelles de la planète finance en cette semaine de prérentrée dans plusieurs pays. La purge intervenue la semaine dernière a moins affecté les indices américains que leurs homologues européens, ce qui a permis de rééquilibrer un peu les performances indicielles des deux côtés de l'Atlantique, puisque le vieux continent avait l'avantage depuis le début de l'année. On notera que la hausse de vendredi à Wall Street a été alimentée par la technologie, encore elle, mais moins par les dossiers très cycliques, signe que les investisseurs se montrent un peu moins agressifs dans leurs allocations.

Les regards sont tournés vers la fin de la semaine et le symposium de Jackson Hole, le Davos des banquiers centraux (qui mangent à tous les râteliers puisqu'ils ont aussi leurs entrées dans la station suisse). Il pourrait y avoir du neuf sur le calendrier de réduction des mesures de soutien de la Fed à cette occasion, même si les économistes pensent que les grandes annonces auront lieu le 22 septembre prochain, après la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale. Je résume l'enjeu pour ceux qui ne suivent pas : une Fed moins dépensière signifie moins d'argent en circulation, donc moins de sous sur les marchés financiers et pour doper l'économie. A contrario, les arguments ne manquent pas en faveur d'une réduction du soutien, au premier rang desquels l'assainissement d'une économie sous stéroïdes depuis très longtemps. Deux nouvelles informations concernant Jackson Hole. D'abord, le fait que Janet Yellen, actuelle patronne du Trésor américain, serait dit-on favorable à la reconduction de Jerome Powell à la tête de la Fed à l'expiration de son mandat en février, même si l'aile gauche du parti démocrate ruerait dans les brancards. Ensuite, la "virtualisation" du sommet. Prévu initialement en présentiel, le symposium sera au final distanciel, à cause de la situation du Grand Teton. Ne soyez pas émoustillé(e)s pour autant, cela signifie juste que les cas de contamination au coronavirus sont élevés dans le superbe parc national du Grand Teton, dans le Wyoming, où se tient chaque année la réunion.

Quittons les Etats-Unis pour la Chine où les autorités n'ont enregistré aucun cas de nouvelle infection au Covid-19 le 22 août, une première depuis plusieurs semaines. Les informations en provenance du pays sont sensibles actuellement car les investisseurs craignent un ralentissement trop important de la dynamique économique chinoise. Cette annonce sanitaire n'est pas étrangère à la bonne tenue de Shanghai et de Hong Kong ce matin. Pékin continue en parallèle à donner des tours de vis un peu partout. Dernière offensive en date, une quarantaine d'introductions en bourse ont été gelées en Chine Continentale après l'ouverture d'une enquête sur plusieurs intermédiaires financiers, dont la banque d'affaires China Dragon Securities. Vendredi, les autorités avaient pris pour cible le secteur des boissons alcoolisées. La liste s'allonge donc après la mise au pas du compartiment technologique.

Le CAC40 gagne 1% à 6692 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Ce sont les indicateurs PMI d'août qui vont dominer le calendrier aujourd'hui, notamment ceux des différents pays d'Europe en matinée et ceux des Etats-Unis à 15h45. Outre-Atlantique, l'indice de la Fed de Chicago (14h30) et les chiffres de l'immobilier ancien (16h00) sont aussi attendus.

L'euro remonte légèrement à 1,1722 USD, pendant que l'or se rapproche de 1790 USD l'once. Le pétrole rebondit vigoureusement à 63,28 USD le baril WTI et à 66,43 USD le baril de Brent. Le rendement de l'obligation d'Etat américaine remonte à 1,27% sur 10 ans, tandis que celui du Bund baisse à -0,5%. Le Bitcoin repasse le cap des 50 000 USD l'unité.

Les principaux changements de recommandations

  • Alcon : UBS reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 75 à 85 CHF.
  • Ascom : Crédit Suisse passe de surperformance à neutre en visant 16,80 CHF.
  • Auto Trader : Jefferies reste à conserver avec un objectif relevé de 530 à 590 GBp.
  • Auto1 : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif relevé de 54 à 56 EUR.
  • Friedrich Vorwerk : Jefferies reste à l'achat avec un objectif réduit de 61 à 58 EUR. Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 61 à 59 EUR.
  • La Française des Jeux : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 40,50 EUR.
  • Novo Nordisk : Citigroup reste acheteur avec un objectif relevé de 510 à 780 DKK.
  • Novozymes : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 565 DKK.
  • Orsted : RBC reste à surperformance avec un objectif relevé de 1050 à 1100 DKK.
  • Pearson : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 960 GBp.
  • Scout24 : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif relevé de 78 à 80 EUR.
  • U-Blox : Kepler Cheuvreux passe de conserver à alléger en visant 60 CHF.
  • Vitec : Jefferies reste à l'achat avec un objectif relevé de 1665 à 1875 GBp.
  • Voestalpine : Erste Group passe d'accumuler à conserver en visant 40 EUR.
  • Vossloh : Bankhaus Metzler démarre le suivi à l'achat en visant 56 EUR.

En France

Annonces importantes

  • Vivendi organise une journée investisseurs pour UMG le 25 août.
  • Valneva a commencé aujourd’hui la "soumission progressive" de sa demande de mise sur le marché du vaccin anti-covid VLA2001 auprès de l’agence de santé britannique MHRA. Une autorisation initiale pourrait intervenir avant la fin de l'année.
  • HF Company négocie la cession de son pôle Home Digital Life (Metronic) à BigBen pour 16 M€.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Après la technologie, la Chine pourrait mettre un nouveau tour de vis sur l'alcool.
  • Des fonds lorgneraient J Sainsbury sur la base d'une valorisation dépassant 7 Mds£ (8,5 Mds€), selon le Sunday Times.
  • General Motors va devoir débourser 1 Md$ pour rappeler et modifier les Chevrolet Bolt 2019, 2020, 2021 et 2022.
  • Le statut des chauffeurs Uber remis en jeu en Californie.
  • PayPal introduit les cryptomonnaies au Royaume-Uni.
  • La FDA américaine devrait donner aujourd'hui son accord définitif, et non plus une autorisation d'urgence, au vaccin contre le COVID-19 de Pfizer et BioNTech, selon le NYT.
  • Facebook a enterré un rapport pour éviter de dégrader son image.
  • Lonza renforce ses capacités de production en Chine.
  • Clariant acquiert les 70% restants de la société brésilienne Beraca, pour en prendre le contrôle total.
  • Spark Infrastructure recommande l'offre de rachat à 3,71 Mds$ de KKR.
  • Dormakaba s'offre des entreprises australiennes.
  • Fincantieri négocierait le rachat d'OTO Melara auprès de son compatriote Leonardo, selon Reuters.
  • Aux Antipodes, Ampol propose de racheter Z Energy à 3,78 NZD par action.
  • Paysafe s'offre l'allemand Viafintech.
  • Brookfield obtient 65,6% du capital d'Inter Pipeline après son offre.
  • Principales publications de résultats. Palo Alto Networks, Investment AB, Aluflexpack, Royal Unibrew

Lectures

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
09:02
15/10
14/10
13/10
12/10