Réseaux sociaux, Hong Kong, la Maison Blanche s'agite

28/05/2020 | 09:08

Donald Trump va-t-il fermer les réseaux sociaux ? Les Etats-Unis vont-ils abolir le statut préférentiel de Hong Kong ? La météo permettra-t-elle le premier vol habité de SpaceX cette semaine ? Les marchés continueront-ils à monter ? Vous le saurez, ou pas, après avoir lu les lignes qui suivent.

Si l'on met de côté - et ce n'est pas très facile - le coronavirus, deux événements économiques majeurs devraient dominer l'actualité du jour, et sans doute des prochaines semaines. Ils ont pour épicentre Washington, car malgré les prétentions de la Chine, c'est bien aux États-Unis que continue de battre le cœur économique du monde.

Outre atlantique donc, Donald Trump a prévu de promulguer aujourd'hui un énigmatique décret concernant les réseaux sociaux, quelques heures après avoir été légèrement brocardé par Twitter pour deux messages contrevenant à la politique de la plateforme sur la désinformation. On appréciera l'ironie de l'histoire, avec un Donald Trump qui se fait attraper sur un sujet plutôt barbant, le vote par correspondance, alors qu'il assène depuis plus de quatre ans des attaques et des contrevérités à la pelle. C'est d'ailleurs le sens d'un bel édito du Washington Post (lien en fin d'article), sur la mission impossible des Twitter et consorts pour séparer le bon grain de l'ivraie... et c'est presque tant mieux, selon le quotidien, car les travers du Président son exposés au grand public. "Croire en la démocratie, c'est croire en la capacité du peuple à choisir ses dirigeants en toute connaissance de cause, et pour que l'Amérique sache pleinement qui est M. Trump, ses commentaires les plus méprisables doivent rester à la portée des citoyens", écrit la rédaction du Post, avant de conclure "Ce président est un leader mondial qui harcèle et qui ment, et tout le monde est forcé d'essayer de vivre avec". Il va sans dire que le Washington Post fait partie des propagateurs de "fake news", aux yeux du locataire de la Maison Blanche. 

En marge de cette polémique qui pourrait devenir lourde de conséquences pour les acteurs internet, les relations entre la Chine et les Etats-Unis continuent à se dégrader. Le Secrétaire d'Etat Mike Pompeo a jeté cette nuit un pavé dans la mare en annonçant que Hong Kong ne peut plus prétendre à un statut commercial préférentiel du fait de sa perte d'autonomie vis-à-vis de la Chine. La relation privilégiée entre les Etats-Unis et Hong Kong a notamment permis à l'ancienne colonie britannique de devenir la plaque tournante de la finance en Asie. Au-delà des relations bilatérales, c'est bien d'une nouvelle attaque dont il est question. Et "la Chine va répliquer", estime l'économiste en chef d'ING pour la Chine, Iris Pang. La tension monte donc encore d'un cran sur ce front ce matin.

Hier, les centaines de milliards promis par la Commission européenne ont encore galvanisé les marchés (exception faite du SMI Suisse, dont le statut de sanctuaire n'avait pas la cote). Au risque de passer pour un rabat-joie, je trouve toujours que cela va trop vite et que la prudence dans les allocations doit rester de mise, au-delà des soubresauts qui enfièvrent les valeurs cycliques.

Le CAC40 gagnait encore 0,6% à l'ouverture, à 4718 points. 

PS : je n'ai pas parlé du non-lancement de SpaceX, mais comme c'est le sujet le plus lu du moment un peu partout, vous trouverez sûrement votre bonheur ailleurs, par exemple ici.

Les temps forts économiques du jour

L'Allemagne publiera à 14h00 l'estimation préliminaire de son inflation de mai. Aux Etats-Unis, une nouvelle lecture du PIB du 1er trimestre sera rendue publique à 14h30, en même temps que les commandes de biens durables et les inscriptions hebdomadaires au chômage. Les chiffres de l'immobilier ancien (16h00) et les stocks pétroliers (17h00) suivront.

L'euro est remonté à 1,10 USD. L'once d'or stagne autour de 1715 USD. Le pétrole recule à 31,60 USD le WTI et 33,90 USD le Brent. L'obligation d'État américaine à 10 ans affiche un rendement de 0,69%. Le Bitcoin consolide ses gains de la veille à 9175 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • BNP Paribas : HSBC réduit son objectif de cours de 45 à 41 EUR.
  • Britvic : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 800 à 850 GBp.
  • Davide Campari : Citigroup passe de neutre à vendre.
  • Diageo : Citigroup passe d'acheter à neutre.
  • Electrolux Professional : SEB Equities démarre le suivi à conserver avec un objectif de cours de 36 SEK.
  • FirstGroup : HSBC passe de conserver à acheter en visant 80 GBp.
  • Forbo : UBS reste neutre et réduit son objectif de cours de 1660 à 1450 CHF.
  • Games Workshop : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 8500 GBp.
  • Go-Ahead : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 1190 GBp.
  • Greggs : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 2375 GBp.
  • Infineon : Morgan Stanley reprend le suivi à surpondérer en visant 24 EUR.
  • Korian : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 43 à 38 EUR.
  • LNA Santé : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 44 à 40 EUR.
  • M6 Métropole Télévision : J.P. Morgan passe de neutre à surperformance avec un objectif de cours relevé de 11,70 à 12,90 EUR.
  • Michelin : Citigroup relève son objectif de cours de 84 à 96 EUR.
  • Orpea : Berenberg passe de conserver à vendre avec un objectif de cours réduit de 100 à 81 EUR.
  • Proximus : Citigroup passe de neutre à achat.
  • Rieter : Baader Helvea passe d'alléger à vendre en visant 75 CHF.
  • Salvatore Ferragamo : Jefferies passe de sousperformance à conserver en visant 11 EUR.
  • Sika : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 210 CHF.
  • Société Générale : HSBC réduit son objectif de cours de 20 à 14 EUR.
  • Stagecoach : HSBC passe d'alléger à conserver en visant 60 GBp.
  • TF1 : J.P. Morgan passe de neutre à surperformance avec un objectif de cours relevé de 6,10 à 7 EUR.
  • Thales : Credit Suisse passe de sousperformance à neutre avec un objectif de cours relevé de 75 à 78 EUR.
  • Travis Perkins : Davy passe de sousperformance à neutre.

L’actualité des sociétés

En France

Air France-KLM va réduire de 40% son offre sur les vols nationaux français d'ici 2021, a-t-il été annoncé lors de l'assemblée générale. 40% des salariés éligibles de Total ont souscrit à une augmentation de capital qui leur était réservée, pour 339,4 M€. Scor SE rejoint la "Net-Zero Asset Owner Alliance" en faveur d'une économie bas carbone. Neoen lance une émission obligataire "verte" pour 170 M€. April reporte son assemblée générale annuelle. Korian, Groupe Open, Néovacs, Mauna Kea et OSE Immuno tiendront leurs assemblées générales à huis clos. Société Foncière Lyonnaise émet 500 M€ d'obligation à sept ans avec un coupon de 1,5%. MND muscle son management. Medincell obtient un prêt garanti par l'Etat de 10,9 M€. Omdia place Verimatrix au premier rang pour son dynamisme sur le marché de la sécurité des contenus vidéo. LDC, NextStageDietswell, Manutan, Marie Brizard, Quadient ont publié leurs comptes.

Sur les autres marchés

Le conseil de surveillance de Lufthansa a refusé d'approuver en l'état le plan de sauvetage de 9 Mds€ proposé par l'État allemand, au motif que les concessions réclamées par Bruxelles (notamment la restitution de "slots" importants) sont trop pénalisantes. Lors de l'assemblée générale annuelle d'Amazon.com, des actionnaires ont soumis des propositions, rejetées, visant à réformer les politiques du groupe sur plusieurs sujets de société, comme l'écologie et l'égalité au travail. Boeing a relancé la production du B737Max dans l'État de Washington, à cadence faible pour l'instant, en annonçant en parallèle 12 000 suppressions d'emplois. Nissan va rouvrir ses usines américaines à compter du 1er juin. Carl Icahn sort du capital de Hertz avec de lourdes pertes. Marfrig Global Foods et Archer-Daniels-Midland ont créé une coentreprise alimentaire en Amérique du Sud et du Nord. Les résultats d'HP Inc ne convainquent pas les investisseurs (-5% hors séance). Selon un document interne obtenu par Reuters, Chevron pourrait couper entre 10 et 15% de ses effectifs. C'est Apple qui produira le prochain film de Martin Scorsese, avec Leonardo DiCaprio et Robert De Niro, qui sera distribué en salles par Paramount (ViacomCBS). Roche et Gilead lancent une phase III conjointe contre la Covid-19, via une combinaison actemra / roactemra associée à du remdesivir. Givaudan rachète la française Alderys, spécialiste de l'ingénierie biologique.

Ça publie. Salesforce.com, Costco Wholesale, VMware, Dell Technologies, Knorr-Bremse, CD Projekt, Lufthansa

Lectures :

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
16/07
01/07
16/06
15/06
12/06