Résumé des principales informations économiques du mercredi 19 janvier

19/01/2022 | 17:02

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée:

LUXE: Le groupe de luxe Richemont a enregistré au troisième trimestre un chiffre d'affaires nettement supérieur aux attentes du marché. Cette performance est portée par toutes les régions et produits, en particulier par les Etats-Unis et la joaillerie. Le genevois s'est complètement remis de la pandémie de coronavirus. Durant la période sous revue allant de septembre à décembre, comprenant les ventes liées à Noël, une période cruciale pour le groupe propriétaire de Cartier, les recettes se sont inscrites à 5,66 milliards d'euros (5,87 milliards de francs), en hausse sur un an de 35% ou de 32% hors effets de changes.

TECHNIQUES DU BÂTIMENT: Les équipementiers du bâtiment zurichois Poenina et Burkhalter ont annoncé être entrés en pourparlers en vue d'une fusion. Les deux entreprises prévoient de livrer un point de situation fin mars. Le rapprochement projeté est motivé par la demande attendue dans la technique du bâtiment, induite par la stratégie énergétique 2050 de la Confédération, qui prévoit notamment la division par deux de la consommation énergétique du parc immobilier actuel.

CONJONCTURE: L'économie suisse devrait poursuivre sa croissance cette année encore, malgré la forte vague Omicron. Celle-ci ne sera toutefois pas aussi forte qu'en 2021, selon les économistes de Raiffeisen. Ceux-ci confirment leur prévision de croissance du PIB suisse en 2022, qui devrait s'inscrire à 2,5%, contre 3,5% en 2021. Les derniers pronostics de Raiffeisen remontent à début décembre, alors que les conséquences du variant Omicron étaient encore difficiles à prévoir. Quant à l'inflation, elle est toujours attendue à 1,5%, en raison de la force du franc.

CONJONCTURE: L'inflation a encore accéléré en décembre au Royaume-Uni pour atteindre un sommet en quasi trente ans à 5,4%, notamment à cause des prix de l'alimentation et des vêtements à Noël, indique mardi l'ONS. L'indice des prix à la consommations (CPI) est monté à 5,4% sur les douze mois jusqu'en décembre, contre 5,1% en novembre, précise l'Office national des statistiques (ONS). C'est le niveau le plus élevé depuis mars 1992, quand l'inflation se situait à 7,1%.

CONJONCTURE: L'inflation en Allemagne a bien atteint 5,3% en décembre sur un an, au plus haut niveau depuis juin 1992. Le renchérissement a été tiré par l'envolée des prix de l'énergie et des pénuries de biens, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par l'office statistique. Sur l'ensemble de l'année 2021, l'inflation s'est hissée à 3,1%, du jamais vu depuis 1993, selon Destatis. Les prix de l'énergie ont en particulier grimpé en moyenne de 10,4% en 2021, après un recul de 4,8% l'année d'avant, alors que l'offre de biens ne suffit pas à satisfaire la demande pendant la reprise économique.

BANQUES: La banque d'affaires américaine Morgan Stanley a dépassé les attentes au quatrième trimestre, comptant toujours sur ses activités de conseil aux entreprises et de gestion de fortune tout en gardant sous contrôle les dépenses salariales. L'établissement a dégagé un bénéfice net de 3,6 milliards de dollars (3,3 milliards de francs) sur la période close au 31 décembre, en hausse de 10%, avec un chiffre d'affaires en progression de 7% à 14,52 milliards de dollars.

AÉRONAUTIQUE: Le redécollage après le plongeon: Airbus va embaucher au moins 6000 personnes dans le monde en 2022 pour répondre à l'important besoin d'avions neufs après la pandémie de Covid-19 et préparer les technologies de l'avion vert. Si le trafic aérien mondial mettra encore de longs mois avant de retrouver son niveau de 2019, Airbus n'a pas attendu pour entamer une forte remontée en cadence de sa production: les compagnies aériennes vont devoir renouveler leurs flottes par des avions consommant moins de carburant, donc émettant moins de CO2, et les accroître pour faire face à la forte croissance attendue du trafic aérien à terme.

BIENS DE CONSOMMATION: Le groupe américain de produits de grande consommation Procter & Gamble (P&G) a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour l'exercice comptable 2022 grâce à une forte demande et à la hausse de ses prix. "Nous avons enregistré une très forte croissance et avons réalisé des progrès réguliers de nos résultats financiers malgré de sérieuses difficultés liées aux coûts", a réagi dans un communiqué le PDG du groupe, Jon Moeller.

awp

© AWP 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:31
06:29
06:19
06:10
06:09