Résumé des principales informations économiques du mercredi 5 mai 2021

05/05/2021 | 17:03

Zurich (awp) - Principales informations économiques de la journée:

CONJONCTURE: La marche des affaires s'est améliorée sur territoire helvétique en avril, poussée par la bonne forme de l'industrie manufacturière, le commerce de détail et le commerce de gros. Si les entreprises suisses semblent bien plus confiantes qu'au début de l'année, la préoccupation grandit autour de la disponibilité des produits intermédiaires. Le climat des affaires dans le commerce du détail n'a jamais été aussi bon que depuis 2008, c'est-à-dire avant le début de la crise financière mondiale, affirme le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

COMMERCE DE DÉTAIL: Le commerce de détail en Suisse a connu un redressement au 1er trimestre 2021, en particulier au niveau du secteur non-alimentaire grâce à la réouverture des commerces dits non-essentiels le 1er mars. L'indice calculé par GfK, qui se base sur le sondage de plus de 40 grands acteurs, a ainsi augmenté de 9,4% par rapport au 1er partiel 2020. Les chiffres d'affaires des commerçants de la branche consacrée aux produits alimentaires et similaires ont avancé de 7,2%, une croissance qualifiée de "constante" par les experts.

CONJONCTURE: L'indice national des prix à la consommation (IPC) est redevenu positif en avril pour la première fois depuis un an. Cette progression en Suisse s'explique par la hausse des prix des fruits et légumes ou encore de l'habillement. L'IPC a augmenté de 0,2% en avril par rapport au mois précédent à 100,8 points, ce qui correspond à une progression de 0,3% sur un an, d'après l'Office fédéral de la statistique (OFS).

PHARMA: Le fournisseur de dispositifs chirurgicaux et consommables ophtalmiques Alcon s'est maintenu sur la voie du rétablissement au 1er trimestre 2021, après avoir commencé en fin d'année dernière de se remettre de la crise sanitaire. Pour l'exercice dans son ensemble, l'émanation de Novartis se risque à nouveau à formuler des prévisions, un exercice auquel elle avait temporairement renoncé en raison des incertitudes liées à la pandémie. De janvier à fin mars, le groupe genevois d'origine texane affiche un chiffre d'affaires en hausse de 5% à 1,91 milliard de dollars, sur un an et ce alors que le 1er trimestre 2020 n'avait été que partiellement grevé par la première panoplie de mesures adoptées contre la pandémie.

BIOCHIMIE: Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza conclu avec le laboratoire massachussetais Ankyra Therapeutics un contrat pour le développement et la production d'une protéine de fusion de cytokine dans le domaine oncologique. Ces molécules complexes sont conçues pour être administrées directement au sein de tumeurs solides et font déjà l'objet de recherches clinique.

PHARMA: Berna Biotech Pharma - fondée en juin dernier sur les bases de l'ancien institut sérothérapique et vaccinal suisse Berna Biotech - entend relancer avec son homologue montheysan Swiss Biotech Center une activité de vaccinologie en Suisse, en ciblant dans un premier temps la Covid-19. Les premiers essais cliniques sont d'ores et déjà agendés à l'automne prochain.

SERVICES FINANCIERS: Le gestionnaire de fortune Partners Group investit dans Axia Women's Health, un écosystème spécialisé dans les services de santé pour les femmes aux Etats-Unis. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été dévoilés. Partners Group a racheté une participation majoritaire à Audax Private Equity. Les actions d'Axia restantes demeurent la propriété de la direction.

ALIMENTATION: Après les burgers végétariens, saucisses sans viande et thon végétal, Nestlé se renforce à nouveau sur ce segment. Le géant veveysan de l'alimentation a créé Wunda, une nouvelle marque de lait végétal à base de protéines de pois. Les protéines de pois sont obtenues en séchant et en broyant des pois en farine fine, a précisé mercredi Nestlé. La nouvelle marque doit d'abord être lancée en France, aux Pays Bas et au Portugal, avant de faire son arrivée sur d'autres marchés en Europe, a ajouté le géant sis à Vevey sans donner de détails sur le calendrier de lancement.

BANQUES: La première banque italienne Intesa Sanpaolo, qui vient de fusionner avec son homologue Ubi Banca, a dégagé un bénéfice net de 1,51 milliard d'euros au premier trimestre, en hausse de 31,7%, résistant ainsi aux effets de la pandémie de coronavirus. Ce résultat est largement supérieur aux attentes des analystes de Factset qui tablaient sur un bénéfice net de 981 millions d'euros.

AUTOMOBILES: La pénurie mondiale de semi-conducteurs a empêché le groupe automobile Stellantis, issu de la fusion de Peugeot-Citroën et de Fiat-Chrysler, de produire 190'000 véhicules au premier trimestre, mais n'a pas freiné ses ventes, a annoncé le deuxième constructeur européen. Le groupe aux 14 marques (dont Jeep, Maserati...) prévient que le manque de puces électroniques, fabriquées principalement en Asie et sujettes à une demande mondiale exceptionnelle, va perdurer et avoir un "impact supérieur" au deuxième trimestre, avant une amélioration au deuxième semestre.

AUTOMOBILE: Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé la vente pour environ 1,15 milliard d'euros (1,25 milliard de francs) de sa participation de 1,54% dans l'allemand Daimler. L'opération fait suite à une décision similaire prise par son allié français Renault. Nissan, qui cherche à redevenir rentable et à tourner la page des scandales de l'ère Carlos Ghosn, entend consacrer le produit de cette vente à "renforcer et développer sa compétitivité, notamment par des investissements pour promouvoir l'électrification". Le groupe japonais poursuivra néanmoins sa coopération industrielle avec Daimler.

TRANSPORT MARITIME: Le géant danois du transport maritime AP Møller-Maersk a annoncé un bénéfice net record au premier trimestre, multiplié par treize. Le groupe a tiré profit de la surchauffe du secteur liée à la crise du coronavirus, qui s'est traduite par une envolée de la demande et des prix du fret ces derniers mois. Pour les seuls trois premiers mois de l'année, le premier transporteur mondial de conteneurs a réalisé un bénéfice net de près de 2,7 milliards de dollars (environ 2,45 milliards de francs). Soit pratiquement autant que pour l'ensemble de l'année 2020, déjà marquée par un bond des bénéfices et treize fois plus que lors du premier trimestre 2020.

SÉCURITÉ PRIVÉE: Le groupe suédois de services de sécurité Securitas a annoncé des bénéfices trimestriels en hausse au premier trimestre mais un chiffre d'affaires en baisse du fait de la pandémie, qui a notamment pesé sur son activité dans les aéroports et les alarmes. Securitas, qui a lancé un plan d'économies mi-2020 pour répondre aux effets de la crise du coronavirus, a fait état d'un bénéfice net en hausse de 15% sur un an, à 679 millions de couronnes (environ 73 millions de francs), notamment grâce à une baisse des coûts, conjuguée à des effets de change favorables.

ENERGIE: Pénalisé par des problèmes logistiques liés au Covid-19, le numéro un mondial de l'éolien, Vestas, a annoncé une perte inattendue au premier trimestre 2021. Le groupe danois a toutefois maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'année. "Après une fin d'année 2020 solide, la poursuite des effets du Covid-19 et des niveaux d'activité plus faibles ont touché les résultats de Vestas pour le premier trimestre 2021", a déploré le patron Henrik Andersen. Vestas explique que "des problèmes logistiques et des goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement ont été amplifiés par les restrictions liées au Covid-19 dans des marchés stratégiques".

PHARMA: Le numéro un mondial de l'insuline, le danois Novo Nordisk, a annoncé une progression de 6% sur un an de son bénéfice net au premier trimestre, porté par les traitements contre le diabète et l'obésité. Le groupe a enregistré une bénéfice net de 12,6 milliards de couronnes (1,86 milliard de francs) tandis que son chiffre d'affaires est resté stable s'établissant à 33,8 milliards de couronnes.

CHIMIE: Le groupe chimique belge Solvay a annoncé un bénéfice net en hausse de 1,8% au premier trimestre. A la faveur de ce résultat reflétant "la reprise économique observée sur un grand nombre" de marchés, Solvay révise en légère hausse ses perspectives pour l'année dans son ensemble. Le bénéfice atteint 240 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année, contre 236 millions au premier trimestre 2020. Le chiffre d'affaires est en recul de 4,1%, à 2,373 milliards d'euros, contre 2,474 milliards l'année précédente, "impacté négativement par des effets de périmètre et de conversion de devises".

awp

© AWP 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
06:31
06:20
06:00
05:31
05:18