Résumé des principales informations économiques du vendredi 15 mars 2019

Envoyer par e-mail
15/03/2019 | 17:15

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

BANQUES: Condamnée en France à fin février, UBS a dû revoir sa copie pour l'année 2018. Le numéro un bancaire helvétique a constitué de nouvelles provisions suite à ses déboires judiciaires, avec un impact sur les bénéfices. Le bénéfice net 2018 a été corrigé à la baisse de près de 400 millions par rapport au résultat initialement annoncé en janvier, à 4,52 milliards de dollars, selon les indications fournies dans le rapport annuel. Le dividende, de 70 centimes par action, demeure inchangé.

BANQUES: Le directeur général d'UBS Sergio Ermotti a perçu l'année dernière une rémunération stable par rapport à 2017. Le patron du numéro un bancaire helvétique a touché une somme totale de 14,1 millions de francs, contre 14,2 millions au titre de l'exercice précédent. Le salaire de M. Ermotti comprend toujours une part fixe de 2,5 millions de francs, à laquelle il faut ajouter différentes rémunérations récurrentes de 0,3 million. La part variable a atteint 11,3 millions, à comparer aux 11,4 millions de 2017, selon les indications fournies dans le rapport annuel d'UBS.

SALAIRE DES PATRONS: Salaires et rémunérations variables des dirigeants des principales sociétés helvétiques cotées ont pris de l'embonpoint l'an dernier, selon un premier relevé compilé par AWP sur la base des rapports annuels. Près de deux tiers des entreprises du Swiss Leader Index (SLI) ont d'ores et déjà rendu leurs copies définitives. Sur ces 19 firmes, douze ont étoffé la rémunération de leurs responsables. La palme en termes d'évolution revient au poids lourd par excellence Nestlé, dont le directeur général Ulf Mark Schneider a perçu une rémunération agrémentée de 15% en comparaison annuelle, à 9,01 millions de francs. Julian Diaz, patron de l'exploitant de boutiques hors-taxes Dufry, arrive en seconde position avec une hausse de 11%.

BOISSONS: Le fabricant argovien de boissons Rivella ne va plus vendre ses produits en Allemagne, les coûts d'exploitation n'étant pas en adéquation avec les recettes, a affirmé la société de Rothrist. Une porte-parole de Rivella a confirmé à AWP une information du quotidien allemand Badische Zeitung reprise par le portail internet Blick. Les bouteilles de boissons du fabricant suisse vont donc définitivement disparaître des rayons outre-Rhin.

CONJONCTURE: L'économie tessinoise a connu une fin d'année difficile, qui ne s'explique que partiellement par la perte de dynamique conjoncturelle observée au niveau international. Alors que tous les indicateurs laissaient penser que 2018 serait une année de croissance, les signaux se sont affaiblis aux troisième et quatrième trimestres. Un ralentissement à mettre sur le compte, pour la première fois, de l'absence d'impulsion de la consommation intérieure, estime le bureau cantonal de la statistique dans son enquête conjoncturelle.

SALON DE L'AUTO: Avec une part de marché de 4,2% "seulement" parmi les nouvelles immatriculations l'an dernier en Suisse, Renault est largement distancé par les voitures allemandes mais reste très présent au Salon de l'auto à Genève, où les marques de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi occupent le plus grand stand. "Le marché suisse est différent et difficile", observe un porte-parole. Renault tente de se frayer un chemin en Suisse alémanique en particulier, où le consommateur est bien davantage porté vers les modèles allemands. Malgré le scandale des moteurs diesel truqués, Volkswagen n'a quasiment pas perdu plus de de plumes en Suisse que Renault l'an dernier et reste la seule marque à disposer d'une part de marché supérieure à 10% (11% à fin 2018 pour les nouvelles immatriculations).

MUSIQUE: Le marché de la musique en Suisse a rebondi l'année écoulée, avec un chiffre d'affaires en hausse de 3,7% à 170 millions de francs, a annoncé l'association sectorielle des labels de musique suisses Ifpi. "La reprise du marché de la musique, amorcée en 2016, se poursuit donc. Le segment du streaming est le moteur de la croissance, tandis que les ventes de téléchargements et de supports phonographiques physiques comme le CD et le disque vinyle continuent de décliner", a précisé la fédération dans un communiqué.

LUXE: Le groupe de luxe italien Prada, qui tente de se relancer, a vu son chiffre d'affaires progresser de 2,8% en 2018 à 3,142 milliards d'euros (3,6 milliards de francs), mais son bénéfice net a encore reculé de 17,6%, à 205 millions. A taux de change constants, la hausse des ventes atteint 6%, a précisé le groupe dans un communiqué, en faisant état d'une croissance dans toutes les zones géographiques et pour tous les types de produits.

DIVERTISSEMENT: Le groupe américain Apple a riposté à la plainte déposée à Bruxelles par le suédois Spotify, en accusant le numéro un mondial du streaming de musique de "vouloir tous les bénéfices d'une application gratuite, sans être gratuit", dans un communiqué mis en ligne jeudi soir en Californie. "Après avoir utilisé l'App Store pendant des années pour faire considérablement croître ses affaires, Spotify cherche à garder tous les bénéfices dérivés de l'écosystème de l'App Store - y compris les revenus substantiels qu'il retire des clients de l'App Store - sans contribuer du tout à cette place de marché", affirme l'entreprise californienne.

AUTOMOBILES: Le gendarme américain de la Bourse a annoncé des poursuites contre Volkswagen (VW), reprochant au géant allemand de l'automobile d'avoir levé des milliards en obligations tout en mentant aux investisseurs sur les émissions polluantes de ses voitures. D'avril 2014 à mai 2015, Volkswagen a levé 13 milliards de dollars en obligations et titres adossés à des actifs sur les marchés américains alors que les dirigeants du groupe savaient que plus de 500'000 véhicules sur le marché américain dépassaient les seuils d'émissions polluantes, accuse la SEC dans une procédure déposée jeudi soir en Californie.

AUTOMOBILES: Tesla a dévoilé son très attendu Model Y, un 4x4 de loisir sept places, nouveau véhicule promis pour concurrencer en 2020 les nombreux SUV haut de gamme des constructeurs allemands en particulier. "Elle a les caractéristiques d'un SUV mais se conduit comme une voiture de sport", a affirmé le médiatique patron de Tesla, Elon Musk, tout de noir vêtu, lors d'un show organisé dans ses locaux d'Hawthorne près de Los Angeles, devant des centaines de salariés de groupe, portant vestes et t-shirts siglés Tesla.

awp

© AWP 2019
Envoyer par e-mail