Russie: la Banque centrale maintient son taux directeur à 7,75%

Envoyer par e-mail
08/02/2019 | 13:00

Moscou (awp/afp) - La Banque centrale de Russie a maintenu vendredi son taux directeur à 7,75%, l'inflation restant conforme à ses prévisions malgré un dérapage des prix suivant une hausse de la TVA et des incertitudes persistantes liées à la conjoncture internationale.

Dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion régulière de politique monétaire, la Banque de Russie a annoncé le maintien du taux directeur, comme attendu par les analystes, indiquant que "l'inflation annuelle en janvier restait dans la limite inférieure" à ses prévisions.

"La contribution de l'augmentation de la TVA (de 18 à 20% au 1er janvier, NDLR) à la croissance annuelle des prix à la consommation en janvier a été modérée", a ajouté la Banque centrale, précisant que les répercussions de cette mesure sur l'inflation ne pourraient être pleinement évaluées qu'en avril au plus tôt.

"L'incertitude persiste quant aux conditions extérieures futures et à certaines dynamiques du prix des denrées alimentaires. La balance des penche toujours vers des risques inflationnistes, en particulier à court terme", a-t-elle également souligné.

L'inflation, stabilisée à des niveaux historiquement bas en 2017(+2,5%), s'est accélérée en 2018 et la tendance s'est accentuée en janvier avec une hausse des prix à la consommation de 5,0% sur un an.

La Banque centrale prévoyait déjà une inflation de 5% à 5,5% d'ici fin 2019. Après la réunion de vendredi, elle a précisé prévoir un retour à son objectif de 4% au premier semestre 2020.

Cette accélération a poussé l'institution monétaire russe à augmenter de nouveau ses taux, pourtant encore élevés, à deux reprises en 2018, une première depuis la crise de 2014.

La Banque de Russie maintient très serré le robinet du crédit depuis la crise monétaire de fin 2014. Elle avait alors relevé brusquement le taux à plus de 17% pour juguler l'effondrement du rouble, sous l'effet de la chute des cours du pétrole et des sanctions occidentales imposées en raison de la crise ukrainienne.

La prochaine réunion de politique monétaire est prévue le 22 mars.

afp/al

© AWP 2019
Envoyer par e-mail