Stop ou encore ?

11/11/2020 | 08:08

Les marchés européens ont, pour la plupart, poursuivi hier leur ascension, portés par les gains à deux chiffres des actions qui avaient le plus souffert depuis le début de la crise de la Covid-19. Une révolte rendue possible par la perspective de l'arrivée d'un premier vaccin d'ici la fin de l'année, qui dope les valeurs du transport, de l'énergie et de la finance.

La phase de rotation entamée par les marchés à l'annonce de résultats prometteurs d'un premier vaccin contre le coronavirus a joué les prolongations hier, avec une poursuite de la ruée vers les valeurs qui avaient été laminées par la pandémie. Toujours aux dépens des classiques des derniers mois, Apple, Microsoft et autres acteurs de la distanciation physique et du sanitaire. Cela ne signifie pas que les investisseurs pensent que les résultats de ces sociétés vont se dégrader. Certaines vont même poursuivre leur trajectoire antérieure. Personnellement, je ne crois pas que l'on cessera d'avoir recours aux services à distance ou que l'on renoncera au surcroît de prudence sanitaire dans les mois ou les années à venir.

Non, ce qui change vraiment, ce sont les perspectives de gains boursiers. Et la perception qu'ont les investisseurs du redressement des résultats de certains secteurs qui sont partis "à la cave" cette année. Mais il faudra scruter de près les bénéfices et les bilans dans les mois qui viennent. Car malgré les plongeons de certains titres en 2020, beaucoup sont loin d'être bon marché sur la base des anticipations 2021, parfois très généreuses au motif que "tout va rentrer dans l'ordre progressivement". Ils le sont encore moins depuis les rebonds constatés cette semaine. Mais les secteurs le plus fragiles ont trouvé leur bouée de sauvetage, et c'est probablement le plus important. Une situation que Liberum résume bien : "tout bien considéré, les raisons d'être sceptique quant à la reprise économique et à l'impact des vaccins demeurent, pourtant la probabilité que certaines actions tendent vers zéro a été réduite".

Vous avez probablement noté que les fortes variations récentes ont créé d'importantes disparités sur les indices généralistes européens. Le décalage entre le SMI et le CAC40 est à ce titre assez frappant. Lundi, L'indice suisse a gagné 0,92% quand l'indice français s'envolait de 7,6%. Mardi, -0,55% en Suisse pour +1,55% en France. En d'autres termes, le CAC40 a repris plus de 9% sur le SMI en deux jours. Ce décalage tient bien sûr à la composition des deux indices. Le CAC40 est porté par ses valeurs cycliques (Airbus, Safran) et ses financières à gros effet de levier (BNP Paribas, Unibail), ainsi que par Total, qui reste un poids lourd de l'indice. Le SMI est handicapé par ses défensives, Nestlé et Roche par exemple, et par la valorisation élevée de ses matériaux et de ses cycliques (Sika, Givaudan, Geberit). L'exercice vaut pour d'autres indices, à l'image du Bel20, dont les gains sur deux séances se montent à 10%, en l'occurrence parce que le secteur financier pèse 40% de l'indice belge. Ceci dit, le SMI affiche encore -2,4 % en 2020 pour -9 % au CAC40 et -10,9 % au Bel20. Mais l'écart se resserre.

Les indicateurs avancés européens ont finalement adopté un biais légèrement haussier autour de 8h00, avec des futures américains regardent vers le haut. Ce matin, Tokyo a gagné 1,78%, battant ses récents pics de 29 ans.

Les temps forts économiques du jour

Pas d'indicateurs majeurs sur l'agenda aujourd'hui, journée fériée oblige, même si elle n'est pas chômée sur les marchés financiers.

L'euro reste stable à 1,1827 USD. L'once d'or évolue autour de 1880 USD. Le pétrole a de nouveau accéléré hier, pour s'établir juste au-dessus des 44 USD pour le baril de Brent, et à 41,80 USD pour le baril WTI. Le rendement de la dette américaine à 10 ans progresse encore à 0,98 %. Le Bitcoin reste haut perché à 15 370 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Aena : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 155 EUR.
  • Air France-KLM : Goldman Sachs reprend le suivi à la vente en visant 3,70 EUR.
  • Airbus : AlphaValue passe d'alléger à accumuler avec un objectif de cours de 96 EUR.
  • Amadeus : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 56 à 69 EUR.
  • Ashtead : Berenberg passe de vendre à conserver avec un objectif de cours relevé de 2150 à 2850 GBp.
  • AstraZeneca : HSBC passe d'alléger à conserver en visant 7260 GBp.
  • Auto Trader : Liberum passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 515 à 660 GBp.
  • BioNTech : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif de cours relevé de 68 à 90 USD.
  • CD Projekt : Erste passe d'accumuler acheter en visant 464,80 PLN.
  • Croda : J.P. Morgan passe de neutre souspondérer en visant 5700 GBp.
  • Deutsche Lufthansa : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 9,40 EUR.
  • Diageo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 3300 à 3500 GBp.
  • Flatex : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 56 à 58 EUR.
  • Fraport : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 50 EUR.
  • Infineon : Nord L/B passe d'acheter à conserver en visant 26,50 EUR.
  • International Consolidated Airlines : Goldman Sachs passe de neutre à achat en visant 195 GBp.
  • Lagardère : AlphaValue passe de vendre à alléger avec un objectif de cours de 18,20 EUR.
  • Lindt : Bernstein reprend le suivi à surperformance en visant 9000 CHF.
  • Royal Dutch Shell : Berenberg passe de conserver à acheter avec un objectif de cours réduit de 17 à 16 EUR.
  • Saipem : Jefferies passe de conserver à sousperformance avec un objectif de cours réduit de 1,70 à 1,50 EUR.
  • SAP : Baader Helvea passe d'accumuler à acheter en visant 123 EUR.
  • SGS : Jefferies passe de sousperformance à conserver en visant 2800 CHF.
  • Siemens Energy : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 26 EUR.
  • Wizz Air : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre en visant 4500 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • Alstom : le groupe ferroviaire fait état d'une marge d'exploitation de 7,5 % au premier semestre de son exercice 2020/2021, marquée par une baisse des prises de commandes. Sur l'exercice, les prises de commandes devraient dépasser les facturations, avec un chiffre d'affaires attendu entre 7,6 et 7,9 Mds€, pour une marge d'exploitation de 7,7 à 8 % et une génération de cash-flow libre neutre ou positive.
  • Keyrus : la société subit une contraction organique de 11,4 % de son activité au T3. Elle enregistre qu'une difficulté de financement et considère que la situation actuelle est un accélérateur vers la transition numérique, qui devrait lui bénéficier à terme.

Annonces importantes

  • Capgemini rachète le groupe de conseils australiens RXP Services pour environ 59 M€.
  • Bouygues récupère 51 M€ des résultats semestriels d'Alstom, contre 238 M€ un an plus tôt.
  • Electricité de France doit rester un groupe intégré et public, a estimé la ministre de l'écologie, Barbara Pompili.
  • Scor SE obtient une condamnation de Covea et de son patron par le tribunal de commerce dans le sillage du contentieux né de la volonté de Covéa de racheter Scor en 2019.
  • Valneva envisage une cotation aux États-Unis.
  • FSP place 0,8 % du capital de Neoen pour descendre à 6,7 %.
  • Solutions 30 s'offre un spécialiste des réseaux mobiles en Italie, Algor.
  • Bourse Direct enregistre une journée record au niveau des ordres le 9 novembre.
  • PAI Partners prend le contrôle d'Amplitude Surgical à 2,15 EUR l'action.
  • Inventiva reçoit le feu vert de la FDA pour lancer son étude de phase III dans la NASH avec elafibranor.

Dans le monde

Résultats des entreprises

  • ABN Amro : la banque néerlandaise a, comme la plupart de ses congénères, dépassé les attentes au T3, à cause de dépréciations moins élevées que prévu.
  • Alcon : le "spinoff" de Novartis affichent des résultats en baisse au T3, mais un peu meilleurs que prévu. L'entreprise n'a toutefois pas publié de prévisions pour 2020.
  • Lyft : le titre gagne plus de 5 % après la séance et la publication de ses résultats trimestriels.

Salvatore Ferragamo : le groupe de luxe transalpin enregistre une contraction de près de 19 % de ses revenus au T3, qui marque une embellie par rapport au trimestre précédent, en particulier grâce à la Chine.

Annonces importantes

  • Apple a présenté mardi un nouveau MacBook Air et d'autres produits utilisant le premier processeur développé par la compagnie, M1.
  • Selon les informations de Bloomberg, Nexi serait proche d'un rachat de Nets.
  • La Commission européenne enquête sur la façon dont Amazon.com utilise les données clients pour promouvoir ses propres produits.
  • Spotify rachète Megaphone, l'un des leaders mondiaux du podcast.
  • Bruxelles valide le rachat d'Innogy par E.ON.
  • La FAA a confirmé dans un communiqué l'imminence de la conclusion du processus de certification du B737MAX de The Boeing Company. L'agence américaine n'en préparait pas moins une action en justice contre l'industriel, selon les informations du Wall Street Journal.
  • Implenia contracte un emprunt syndiqué pour 800 MCHF.
  • Verizon lance une méga-opération obligataire en plusieurs tranches totalisant 12 Mds$.
  • Apollo va racheter Great Canadian Gaming à 39 CAD l'action, soit une facture de 3,3 MdsCAD.
  • Banco de Sabadell veut supprimer 1800 postes en Espagne.

Ça publie aujourd'hui. Tencent, JD.com, Air Products, E.ON, Barry Callebaut, Flutter, Continental, Pirelli, Medicrea

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
11:51
04/03
03/03
01/03
26/02