Taux : très mauvaise séance, sans catalyseurs évidents

Envoyer par e-mail
15/05/2018 | 19:04
(CercleFinance.com) - Cette séance de mardi restera marquée par une tension des taux que personne n'a vraiment vu venir, et certainement pas dans le proportions que l'on a constaté (ce fut l'une des plus brutale de l'année 2018).

L'envol des rendements est d'autant plus paradoxal que l'inflation en France fut des plus modérée au mois d'avril 2017: l'indice 'IPC' des prix à la consommation de marque le pas à +0,1% sur un mois (elle reste stable corrigé des variations saisonnières).
Sur un an, les prix accélèrent à peine, à +1,2% après +1,1% le mois précédent.: la BCE peut donc prendre son temps avant de préparer les esprits à une première hausse de taux mi-2019.

Les OAT se dégradent de +7,3Pts à 0,868% puis les Bunds (+8,5Pts à 0,647%) et les BTP italiens sont loin d'être les plus pénalisés à 1,955% (+7,5Pts de base), en dépit de l'incertitude politique et des risques de dérapage budgétaires si le programme '5 étoiles' + 'Ligue' est mis en oeuvre cette année.
Le Président italien Matarella avertit les 2 formations les mieux élues qu'il n'acceptera pas de mesures 'anti-européennes'... alors que c'est pourtant le choix des électeurs.
Les BTP s'en sortent mieux aujourd'hui encore que les 'bonos' espagnols qui affichent +8Pts de base à 1,357%.

Les taux se tendent plus fortement encore aux Etats Unis : certes l'indice 'Empire State' de la FED de New York est remonté de 15,8 vers 20,1 (consensus: 15), mais c'est un indice mineur et peu représentatif de l'activité manufacturière dans l'ensemble du pays.

Le chiffre le plus attendu concernait ventes de détail sont conformes aux anticipations à +0,3% (hors ventes d'automobiles, le chiffre est également de +0,3%, ce qui est légèrement inférieur au consensus de +0,4%).
Les stocks des entreprises US sont restés stables en rythme mensuel en mars, selon les estimations du Département du Commerce (+0,1% attendu).

De leur côté, les ventes des entreprises aux États-Unis ont crû de 0,5%.

Ces chiffres n'expliquent en rien la forte tension qui s'est matérialisée sur l'ensemble de la courbe des taux US, avec notamment +10Pts sur le '10 ans' à 3,07%, le '2 ans' affiche +4Pts à 2,575% et le '30 ans' +9ts à 3,2010%.



Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail