Taux : une dégradation sur les T-Bonds à surveiller de près

Envoyer par e-mail
09/01/2018 | 18:48
(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires semblent subir la concurrence des marchés 'actions' qui pulvérisent des records tous azimuts (CAC40 'GR' à 14.075, FT-100 à 7.133, Dow Jones, S&P500, Nasdaq, Nikkei au plus haut depuis 27 ans...) et malgré l'absence de 'market movers' aux Etats Unis ce mardi, le 'fait majeur' restera le franchissement du cap technique des 2,50% de rendement sur les T-Bonds US, qui affichent +5Pts à 2,54%.
Le '30 ans' US qui prend +6Pts à 2,88% conserve une petite marge par rapport au seuil des 2,90% (oblique baissière) et il faudra s'inquiéter en cas de franchissement des 3,21%.

Nette tension également sur les Bunds avec +4Pts à 0,46% et sur nos OAT avec +2,5Pts à 0,82%.
Le tableau ne serait guère alarmant si on se contentait de comparer le rendement des T-Bonds 2027 à celui qu'il affichait en mars 2017, soit 2,63%... mais tous les chartistes remarquent que la courbe du '10 ans' franchit la grande oblique long terme unissant les 3% de fin 2013 et les sommets de 2017, partant d'un plancher de 1,321% début juillet 2016.

Sur les Bunds, il va falloir commencer à surveiller 0,53% et 0,83% sur nos OAT (zénith de fin décembre dernier... mais également résistance oblique unissant tous les 'pics' depuis mars 2017).
Plus au Sud, la dégradation avoisine +5Pts en moyenne sur les 'Bonos' à 1,527% et sur les BTP (+5,3Pts à 2,03%).

Difficile d'établir un lien de cause à effet par rapport aux chiffres du jour : la production industrielle Allemande rebondit de 3,4% en novembre 2017, selon Destatis (après une baisse de 1,2% en octobre); moins positif, le déficit commercial français a enregistré une nette dégradation en novembre (de -5,3 vers -5,7MdsE) suite à une baisse des exportations d'Airbus et d'électricité; la Banque de France indique que le solde des transactions courantes se dégrade en novembre, à -3,3 milliards après -2,6 milliardsE (hausse des imports d'énergie fossile).

Eurostat a fait état ce mardi en fin de matinée d'un taux de chômage corrigé des variations saisonnières de 8,7% dans la zone euro au titre du mois de novembre, soit une nouvelle baisse de 0,1 point en rythme séquentiel et un repli de 1,1 point par rapport à son niveau d'octobre 2016.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail