Taux : vif succès des émissions de 'papier long' de l'Italie

Envoyer par e-mail
06/02/2019 | 18:05
(CercleFinance.com) - Nouvelle journée paradoxale, pas du fait de l'ascension parallèle et bien singulière des actions et des bons du Trésor observée la veille... mais du fait de la nette dégradation des BTP italiens (+6,2Pts à 2,858%), alors même que le Trésor italien émettait une tranche d'emprunts à 30 ans (maturité 2.050) qui a rencontré un succès surréaliste, avec 41MdsE de 'soumissions' (demandes) pour une allocation de 8MdsE.

Cette ruée sur le rendement 'long' confirme le succès d'une émission de bons à '15 ans' la semaine dernière avec 30MdsE de demande pour 6MdsE à placer.
En 5 semaines, la banque centrale d'Italie a déjà convert plus de 1/6ème de ses besoins de financement annuels (près de 16,7%).

Sinon, les 'bonos' espagnols et nos OAT ont fini parfaitement inchangés (à 1,2600% et 0,577% respectivement), les Bunds continuent de se détendre, à 0,162% alors que les commandes à l'industrie allemande ont chuté de 1,6% en décembre 2018 par rapport au mois précédent, selon les données ajustées de variations saisonnières et calendaires de l'office fédéral de statistiques.

Outre Atlantique, la productivité à déçu, avec une progression de seulement +1,3% alors que la croissance est de plus du double.
Enfin, le déficit commercial américain s'est réduit d'environ -10% au mois de novembre à -49,3 milliards de dollars contre -55,5 milliards en octobre.

Cette réduction s'avère supérieure aux attentes, le Département du Commerce dévoilé également une baisse de -0,6%, des exportations (à 209,9 milliards de dollars), alors que les importations ont reculé de -2,9% (259,2 milliards de dollars).

Les stocks de pétrole américains auraient progressé de +2,5Mns de barils selon l'API, le WTI perd -1,2% à 53$ sur le NYMEX... ce qui écarte les anticipations inflationnistes.

Dans ces conditions, la tente des T-Bonds de -1,5Pts vers 2,688% semble assez logique... mais d'autres forces sont à l'oeuvre depuis le changement de ton de la FED fin 2018 et l'espoir que la 'neutralité des taux' soit déjà une réalité (à 2,25%).

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail