Tokyo finit en baisse de 0,33% sur fond de hausse du yen

Envoyer par e-mail
11/01/2018 | 22:07

Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo a terminé dans le rouge jeudi, faute d'élan de Wall Street et dans un contexte de net renforcement du yen, un mouvement défavorable aux titres des groupes exportateurs nippons.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes, qui avait accusé la veille son premier recul de l'année (-0,26%), a cédé cette fois 0,33% (-77,77 points) à 23.710,43 points.

Sur le volet des changes, le yen a continué à se renforcer deux jours après l'annonce par la Banque du Japon (BoJ) d'une légère réduction de ses achats mensuels d'obligations à long terme, ce qui a réveillé les inquiétudes d'un resserrement monétaire dans les mois à venir.

Le dollar valait au moment de la fermeture de la Bourse 111,76 yens, contre 112,30 yens mercredi, et l'euro 133,53 yens, contre 134 yens.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a perdu pour sa part 0,21% (-4,02 points) à 1.888,09 points.

"Des actions importantes ont été vendues sur fond de hausse du yen," a indiqué Yoshihiro Ito, stratégiste en chef chez Okasan Online Securities, dans un commentaire.

"Mais les baisses sont limitées et la chasse aux bonnes affaires continue", a-t-il ajouté.

Les exportateurs ont subi une pression à la vente de leurs actions en raison de la hausse du yen, qui réduit leur rentabilité.

Toyota a reculé de 1,00% à 7.629 yens et Panasonic a perdu 0,46% à 1.730,5 yens.

Hitachi a perdu 0,34% à 914,3 yens après la publication d'un article de presse affirmant que les gouvernements japonais et britannique prévoient d'accorder des emprunts à l'entreprise électronique pour soutenir son projet de centrale nucléaire au Royaume-Uni.

Fast Retailing, la chaîne de distribution vestimentaire d'Uniqlo, qui a annoncé après la clôture du marché que ses bénéfices trimestriels avaient augmenté grâce à des ventes globales soutenues, est resté stable à 46.800 yens.

kh/ric/kaf/psb/ggy

© AWP 2018
Envoyer par e-mail