Toujours euphorique, la Bourse de Tokyo atteint un nouveau plus haut depuis 1990

14/09/2021 | 08:49

Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo a encore nettement grimpé mardi, poursuivant dans l'enthousiasme sa tendance haussière entamée fin août et atteignant au passage un nouveau sommet en clôture depuis 1990, dépassant un précédent pic enregistré mi-février.

Son indice vedette Nikkei a progressé de 0,73% sur la séance pour finir à 30'670,10 points, un nouveau record depuis 1990 après un précédent plus haut depuis près de 31 ans atteint le 16 février (30'467,75 points).

Le Nikkei est toutefois encore loin de son record absolu signé fin 1989, où il dépassé les 38'915 points.

L'indice élargi Topix a lui gagné mardi 1,01% à 2118,87 points.

La Bourse de Tokyo est stimulée depuis près de trois semaines par la perspective d'une nouvelle équipe dirigeante au Japon après une élection interne du parti au pouvoir le 29 septembre, l'impopulaire Premier ministre Yoshihide Suga ayant choisi de passer la main.

Les progrès de la vaccination contre le coronavirus au Japon, où désormais plus de 50% de la population a reçu deux doses, font aussi espérer aux investisseurs un prochain retour à la normale de l'économie - ou presque - dans l'archipel, où la courbe des nouveaux cas de Covid-19 continue de décroître après avoir atteint des niveaux record en août.

"Les valeurs japonaises avaient performé de manière instable par rapport aux valeurs américaines et européennes (ces derniers mois, ndlr) du fait d'incertitudes sur le plan politique et un retard de la campagne de vaccination" au Japon, "mais désormais ces deux points ont été résolus", selon Hideyuki Ishiguro, stratégiste chez Nomura Asset Management cité par l'agence Bloomberg.

Du côté des valeurs

HITACHI, OBJECTIF VERT: le titre du conglomérat industriel Hitachi s'est apprécié de 0,93% à 6697 yens. Le groupe s'est fixé lundi un objectif de neutralité carbone pour toute sa chaîne de valeur (de ses approvisionnements en amont à ses produits finaux) à horizon 2050.

Hitachi rejoint ainsi la cible que le Japon s'est fixée à même échéance l'an dernier, et des engagements similaires déjà pris par de grands concurrents dans ses secteurs d'activité, comme l'américain General Electric.

NISSAN ET MITSUBISHI MOTORS: selon des informations du quotidien économique Nikkei, Mitsubishi Motors (+2,11% à 290 yens) va renoncer à partir de 2026 environ à produire ses propres châssis pour ses véhicules destinés au marché japonais, et utiliser à la place des plateformes de son allié Nissan (+2,38% à 578,6 yens).

Cette convergence accrue entre ces deux membres de l'alliance mondiale qu'ils forment avec Renault devrait permettre à Mitsubishi Motors de réduire significativement ses coûts et allouer davantage de ressources dans les nouvelles technologies.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen variait peu par rapport au dollar, qui valait 110,05 yens vers 06H35 GMT contre 109,99 yens lundi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise reculait très légèrement face à l'euro, lequel s'échangeait pour 130,00 yens contre 129,91 yens la veille.

L'euro était parfaitement stable par rapport au billet vert, à raison d'un euro pour 1,1811 dollar, comme lundi à 21H00 GMT.

Les cours du pétrole continuaient de grimper: vers 06H30 GMT le prix du baril américain de WTI gagnait 0,82% à 71,03 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,79% à 74,09 dollars.

afp/buc

© AWP 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Marchés"
18:24
18:15
17:45
17:44
17:00