USA-Julian Castro devrait se lancer dans la course à l'investiture démocrate

Envoyer par e-mail
12/01/2019 | 12:56

WASHINGTON, 12 janvier (Reuters) - Julian Castro, ancien maire de San Antonio au Texas et secrétaire au Logement sous Barack Obama, devrait officialiser ce samedi sa candidature à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2020.

Considéré depuis un certain temps comme une étoile montante du Parti démocrate, Julian Castro, petit-fils d'une immigrante mexicaine, sera le premier hispanique à se lancer dans la course dans son camp.

Cet homme de 44 ans ne sera cependant pas le premier à annoncer sa volonté de briguer l'investiture démocrate. L'ex-représentant John Delaney a fait connaître ses intentions voici plus d'un an déjà et la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, issue de l'aile gauche du Parti démocrate, a formé un comité exploratoire et a tenu des réunions de campagne dans l'Iowa et le New Hampshire.

On se bouscule au portillon du parti démocrate, une bonne dizaine d'autres personnalités ayant laissé entendre qu'elles pourraient elles aussi se laisser tenter.

Parmi ces personnalités figurent l'ancien vice-président Joe Biden, les sénatrices Kamala Harris, Kirsten Gillibrand et Amy Klobuchar, leurs homologues Bernie Sanders, Sherrod Brown et Cory Booker, ainsi qu'Eric Garcetti, maire de Los Angeles, et Michael Bloomberg, ancien maire de New York. Aucun favori ne s'est encore détaché.

Julian Castro, qui avait figuré un temps sur la "short list" pour devenir le colistier de la candidate démocrate Hillary Clinton en 2016, pourra faire valoir son expérience au sein de l'administration Obama, tout en se présentant comme relativement nouveau venu dans l'arène politique.

Son frère jumeau, Joaquin Castro, est membre de la Chambre des représentants. Sa fonction au sein de la Commission des services de renseignement de cette chambre en fait un détracteur fréquent de la politique menée par le président républicain Donald Trump. (Ginger Gibson; Eric Faye pour le service français)

© Thomson Reuters 2019
Envoyer par e-mail