Un appel de marge qui pique un peu

29/03/2021 | 09:02

Pour démarrer la semaine, quelques mots sur la bonne tenue des indices à trois séances de la fin du trimestre, avant de partir en Egypte avec le déblocage du canal de Suez, tôt ce matin, grâce à la remise à flot du porte-conteneurs qui s'était échoué. Cap sur les Etats-Unis ensuite où les déboires d'un hedge fund ont forcé des banques d'affaires à déboucler en urgence des positions, provoquant une belle pagaille.

L'heure du bilan trimestriel approche pour les indices boursiers mondiaux, qui ont pour une grand majorité poursuivi leur ascension en début d'année, jusqu'à rallier pour une partie d'entre eux des niveaux supérieurs à ceux qu'ils affichaient avant le premier confinement. En France, le CAC40 s'adjuge un peu moins de 8% depuis le 1er janvier, ce qui le place parmi les bons élèves 2021.

Je parlais la semaine dernière de petites et de grandes histoires sur les marchés pour expliquer grosso modo que les actions évoluent selon une toile de fond parfois entrecoupée d'événements inattendus, dont les plus importants viennent s'ajouter à la toile précitée. Quant aux autres, ils sont généralement assez vite oubliés. L'actualité me permet d'apporter deux nouvelles illustrations à ces soubresauts financiers.

D'abord, le porte-conteneurs Ever Given, qui bloquait le canal de Suez, a été remis à flot, grâce aux moyens humains déployés et au coup de pouce mère-nature, en l'espèce un coefficient de marée favorable. Après six jours d'embouteillage, les 370 navires qui attendaient de pouvoir franchir le canal vont progressivement reprendre leur route. Le blocage du canal paralyse environ 25% du commerce entre l'Europe et l'Asie, selon les spécialistes. Le contournement de l'Afrique prend 7 à 10 jours à un voyage de 30 jours environ. Fort heureusement, la paralysie n'aura pas duré plus d'une semaine, ce qui n'empêchera pas les infrastructures portuaires et logistiques d'être fortement mises à contribution dans les jours qui viennent pour gérer cet afflux massif. Le scénario économique le plus défavorable semble en tout cas écarté.

L'autre événement qui fait jaser sur les marchés depuis vendredi est la vague de vente de blocs d'actions réalisée par Goldman Sachs et d'autres banques (Crédit Suisse et Morgan Stanley apparemment) pour le compte d'un client. Des placements à prix cassés qui ont par exemple fait s'effondrer de 27% ViacomCBS ou Discovery. Mais qui était le vendeur, se sont demandés pendant plusieurs heures les non-initiés ? Ces mouvements n'ont toutefois pas déstabilisé les marchés pour l'instant, signe d'une confiance particulièrement élevée des investisseurs, qui en d'autres temps se seraient émus des sommes en jeu.

Quelques heures plus tard, on apprenait que le fonds spéculatif Archegos, lié au sulfureux financier Bill Hwang, était probablement le mystérieux vendeur. Bloomberg révèle ce matin que le fonds aurait été forcé par ses prêteurs de solder plus de 20 Mds$ de positions, en décrivant l'opération comme étant "l'un des plus gros appels de marge de tous les temps". Hwang, condamné par le passé pour délit d'initiés dans le dossier Tiger Asia Management, était apparemment un adepte des opérations à très gros effet de levier. On ne connaît pas encore les raisons pour lesquelles les banques se sont ruées à ce point à la vente sur le marché. En tentant de réduire à vitesse grand V leur exposition, elles ont en tout cas provoqué un sacré bazar.

Je ne m'avance pas trop ce matin sur les explications car les informations sont souvent de deuxième ou de troisième main, même si les sources sont sérieuses. Notez quand même que Bloomberg taille des croupières à Goldman Sachs en rappelant que la banque refusait de travailler avec Bill Hwang jusqu'en 2018 en raison de son passé. Mais l'investisseur n'était manifestement plus tricard. On retrouve aussi le Crédit Suisse dans ce dossier, qui se serait sans doute bien passé d'une nouvelle publicité négative après l'affaire Greensill. La banque suisse vient d'annoncer qu'elle aurait probablement à subir des pertes à cause de "la liquidation de positions d'un hedge fund basé aux Etats-Unis". Même explication pour Nomura, dont le titre décroche ce matin de 16% à Tokyo pour des raisons identiques.

Le CAC40 gagne 0,2% à 5999 points ce matin peu après l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Il n'y aura aucun indicateur macroéconomique majeur aujourd'hui.

L'euro reste sous pression à 1,1778 USD. L'once d'or recule à 1727 USD. Le pétrole perd 2% à 63,25 USD le Brent et 59,61 USD le WTI. Le rendement de la dette américaine atteint 1,65% sur 10 ans. Le Bitcoin perd 1 % après être remonté à 55 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adecco : AlphaValue passe de vendre à alléger en visant 67,10 CHF.
  • Ahold Delhaize : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 25,50 à 24 EUR.
  • Alliance Pharma : RBC démarre le suivi à surperformance en visant 106 GBp.
  • Ambu : DNB Markets passe de vendre à acheter en visant 325 DKK.
  • Aryzta : AlphaValue passe de vendre à accumuler en visant 1,11 CHF.
  • Assicurazioni Generali : Nord L/B passe de conserver à acheter en visant 19 EUR.
  • Bellway : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 3820 GBp.
  • Berkeley Group : HSBC passe d'acheter à alléger en visant 3940 GBp.
  • BMW : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 115 EUR.
  • BPER Banca : Intermonte passe de surperformance à neutre en visant 2,10 EUR.
  • Carrefour : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 18 à 19 EUR.
  • Compagnie des Alpes : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 22 à 24,50 EUR.
  • Credito Emiliano : Intermonte passe de neutre à surperformance en visant 6 EUR.
  • Dermapharm : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 88 EUR.
  • Electrolux : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 220 SEK.
  • Guillemot : Genesta reste à l'achat fort avec un objectif de cours relevé de 12,45 à 18,80 EUR.
  • Hays : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 160 GBp.
  • Hugo Boss : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 25,50 à 32 EUR.
  • J Sainsbury : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 270 à 280 GBp.
  • Koné : HSBC passe de conserver à acheter en visant 79 EUR.
  • Leoni : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant cinq euros.
  • Pandora : HSBC passe de conserver à acheter en visant 800 DKK.
  • Sartorius : AlphaValue reste à vendre avec un objectif de cours relevé de 322 à 397 EUR.
  • Taylor Wimpey : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 220 GBp.
  • Vifor : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 119 à 127 CHF.
  • Volkswagen : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 295 EUR.
  • WM Morrison : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 245 à 235 GBp.

Actualités des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Total suspend la reprise du chantier de Mozambique LNG.
  • Stellantis suspend la production dans cinq de ses usines nord-américaines à cause des pénuries de semiconducteurs.
  • Un rapport critique les conséquences d'une cession de Lapeyre (Saint-Gobain) à Mutares.
  • Alstom va construire 152 trains périurbains haute capacité X'Trapolis pour l'opérateur espagnol Renfe.
  • Credito Valtellinese estime l'offre du Crédit Agricole trop faible.
  • Casino veut émettre une obligation 2027 pour 425 M€.
  • UMG (Vivendi) obtient une ligne de financement de 3 Mds€ auprès d'un syndicat bancaire.
  • Guerbet précise ses prévisions 2021.
  • Le patron d'Ardian Infrastructure "assez confiant" sur un compromis dans le dossier Veolia / Suez.
  • Des salariés d'Air France manifestent contre la fermeture des bases de province.
  • Icade signe une première acquisition en Espagne pour sa Foncière Santé.
  • Neovacs lève 2 M€ via ses OCEANE BSA.
  • Réalités, Delfingen, Idsud, OSE Immuno, ADLPartner, CS Group ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Masmovil lance une OPA amicale sur Euskaltel à 11,17 EUR l'action.
  • La banque japonaise Nomura sombre de 16% à Tokyo ce matin, après avoir signalé une perte potentielle de 2 Mds$ pour sa filiale américaine, perte probablement liée à l'affaire des ventes de blocs de vendredi aux Etats-Unis.
  • Allianz regarderait le dossier Hartford Financial Services après l'offre de rachat de Chubb, a appris Bloomberg.
  • La résistance s'organise un peu partout chez les salariés d'com.
  • The Boeing Company a repris les livraisons de son B787 Dreamliner.
  • Atlantia devrait obtenir une meilleure offre de la part du consortium CDP pour Autostrade.
  • L'ANSM confirme un risque de thrombose rare avec le vaccin Covid d'AstraZeneca.
  • Cazoo va réaliser son entrée en bourse via une fusion avec le SPAC Ajax I.
  • Corem Property propose de racheter Klövern à 16,50 SEK par action.
  • Marc Desrayaud, nouveau CEO du groupe Mikron.
  • Principaux résultats des sociétés attendus. Tsingtao Brewery, Pershing Square

Lectures

© Zonebourse.com 2021
Copier lien
Dernières actualités sur ""
08:35
20/10
19/10
18/10
15/10