Wall Bourse s'apprête à subir des pertes à l'ouverture dans un début de second semestre morose

01/07/2022 | 15:05

Les contrats à terme laissent présager des pertes à l'ouverture de Wall Bourse au début du second semestre vendredi, les investisseurs s'inquiétant de l'impact sur la croissance économique des mesures agressives prises par les responsables politiques déterminés à éradiquer l'inflation galopante.

Alors que l'ère de l'argent bon marché touche à sa fin et qu'un cycle de taux d'intérêt plus élevés s'installe, les investisseurs ont vendu des actions pendant une grande partie de l'année, poussant l'indice de référence S&P 500 à clôturer son pire semestre depuis 1970.

Les décideurs de la Réserve fédérale ont plaidé en faveur d'une deuxième hausse des taux d'intérêt de 75 points de base en juillet, malgré les signes de ralentissement de la croissance économique, laissant les investisseurs évaluer l'impact sur les bénéfices des entreprises avant la saison des rapports trimestriels.

"La confiance des investisseurs s'évapore en ce moment. La Fed dit qu'elle va augmenter les taux d'intérêt, et si elle veut contrôler l'inflation, l'économie va souffrir à court terme et au cours des six à douze prochains mois au moins", a déclaré Kunal Sawhney, directeur général de la société de recherche Kalkine.

"La volatilité sera au rendez-vous au second semestre, étant donné que les risques de récession se sont intensifiés."

Entre-temps, les dernières données ont montré que l'activité manufacturière a stagné en Asie et que la production a chuté en Europe, car la hausse des prix et les perspectives économiques plus sombres ont rendu les consommateurs prudents dans leurs achats.

L'enquête de l'Institute for Supply Management, prévue à 10h00 ET, devrait montrer que l'activité des usines américaines a encore ralenti en juin.

Les marchés ont connu un premier semestre agité, les craintes de hausses agressives des taux d'intérêt, l'incertitude géopolitique, les blocages prolongés des chaînes d'approvisionnement et les blocages du COVID-19 en Chine ayant pesé sur le sentiment.

Lors de la session précédente, les trois indices ont affiché leur deuxième baisse trimestrielle consécutive. Le Dow a subi son plus grand plongeon en pourcentage pour le premier semestre depuis 1962 et le Nasdaq, à forte composante technologique, a enregistré le pire semestre de son histoire.

À 8 h 47 HE, les e-minis du Dow étaient en baisse de 73 points, soit 0,24 %, les e-minis du S&P 500 étaient en baisse de 7 points, soit 0,18 %, et les e-minis du Nasdaq 100 étaient en baisse de 25,5 points, soit 0,22 %.

Micron Technology Inc a chuté de 4,7 % dans les échanges de pré-marché, car la société de puces mémoire a annoncé des revenus pour le trimestre en cours inférieurs aux attentes du marché, ce qui a suscité des inquiétudes quant à l'entrée de l'industrie des puces dans un cycle baissier.

Les autres valeurs de puces Qualcomm, Advanced Micro Devices et Texas Instruments ont baissé de 0,7 % à 1,4 %.

Meta Platforms Inc, propriétaire de Facebook, a glissé de 0,6 %. La société a réduit ses plans d'embauche d'ingénieurs d'au moins 30 % cette année, a déclaré le PDG Mark Zuckerberg aux employés, les avertissant de se préparer à un profond ralentissement économique.

Kohl's Corp a chuté de 18,6 %, la chaîne de grands magasins ayant annulé sa vente à Franchise Group, propriétaire de Vitamin Shoppe, en raison d'un ralentissement des conditions du marché.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
08/08
08/08
08/08
08/08
08/08