Wall Street : la fermeté l'emporte après 1er discours Powell

Envoyer par e-mail
13/02/2018 | 23:20
(CercleFinance.com) - Contrairement à mardi dernier, les indices US ont inversé la vapeur à la mi-séance, à la hausse cette fois: le Dow Jones grappille +0,15%, le S&P500 +0,3% et le Nasdaq prend +0,4%.

Peu de mouvement sur le front des taux, le '10 ans' se détend légèrement, de -1,6Pt de base à 2,844%.

Wall Street a découvert le premier discours officiel de Jerome Powell en tant que Président en exercice de la Réserve fédérale américaine.

Il a publié un communiqué de presse (qui sera lu ce soir) sans surprise, dans le droit fil des communiqués de l'ère Yellen, empreint d'un ton modéré destiné à apaiser les marchés financiers: il y est question de maintien de la stabilité financière... mais sans agressivité.

Il juge le système financier 'incomparablement plus solide et plus sûr qu'en 2008, avec des capitaux et des liquidités beaucoup plus élevés, une meilleure gestion des risques'.

Il rappelle cependant que 'les défis auxquels nous sommes confrontés sont en constante évolution, mais l'approche progressive de la FED restera la même que celle mise en oeuvre depuis l'amorce de la normalisation'

Il conclut par la conviction que l'économie mondiale 'est la plus forte observée depuis une décennie'.

En ce qui concerne les Etats Unis, la croissance du PIB devrait atteindre 3% en 2018 et +3,2% en 2019.

'Le premier vrai test pour le marché concernera le chiffre de l'inflation aux Etats-Unis, qui sera publié demain.

Mais il faudra également surveiller le chiffre des ventes de détail puis toutes les indications relatives au coût du travail.

En ce qui concerne l'actualité des entreprises, Under Armour s'envole de +17,4% (ventes .
Le Nasdaq a également bénéficié des rebonds, News Corp +3%, Tesla +2,5%, Nvidia +2%, Netase +1,8%, Cisco +1,6%, Apple +1%.
Quelques replis sur Henry Schein -6,6%, Regeneron -5,3%, Facebook -1,9%.

Fermeté du secteur bancaire avec Wells Fargo +2,7%, Regions Financial +2,1%, Goldman Sachs +0,9%.
La rechute du baril sous les 59$ sur le NYMEX a plombé les pétrolières avec Chesapeake -3,9%, Hess -3%, Newfield -2,5%, Noble -1,7%.

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Envoyer par e-mail