Wall Street monte à l'ouverture avec l'optimisme sur les relations Chine-USA

Envoyer par e-mail
15/03/2019 | 15:08

New York (awp/afp) - Wall Street a ouvert en hausse vendredi, profitant de commentaires de Donald Trump sur la guerre commerciale ainsi que d'annonces de la Chine visant à endiguer le ralentissement de son économie.

Vers 13H50 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, gagnait 0,08%, à 25.729,57 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,32%, à 7.655,46 points et l'indice élargi S&P 500 0,19%, à 2.813,87 points.

La Bourse de New York avait fini en ordre dispersé jeudi, après avoir hésité toute la séance entre un vote du Parlement britannique favorable à un report du Brexit, des statistiques chinoises jugées décevantes, et des incertitudes liées à la guerre commerciale: le Dow Jones avait gagné 0,03%, et le Nasdaq avait lâché 0,09%.

Mais dans la soirée de jeudi, Donald Trump a de nouveau exprimé son optimisme sur un futur accord commercial avec la Chine, précisant s'attendre à une décision d'ici trois à quatre semaines.

Bien que ces commentaires confirment qu'un sommet entre le président américain et son homologue chinois ne se tiendra pas en mars comme initialement anticipé, il suggère "des progrès dans les négociations", ont affirmé les analystes de Charles Schwab.

Perçue comme une réponse aux pressions commerciales des Etats-Unis, la Chine a de son côté adopté vendredi au Parlement une loi censée garantir un traitement équitable aux investisseurs étrangers en Chine.

De plus, Pékin a donné des gages d'action vis-à-vis du ralentissement de la deuxième économie du monde, source d'inquiétudes dans le monde entier.

La Chine ne laissera pas son économie glisser sous un niveau "raisonnable" et aura recours à un vaste arsenal de mesures pour soutenir une activité "sous pression", a martelé vendredi le Premier ministre Li Keqiang, n'excluant pas de possibles baisses de taux d'intérêt.

"Améliorations sur le front commercial, soutien budgétaire... Il n'y a rien eu de mieux ... pour soutenir les marchés depuis le début de l'année", a estimé Patrick O'Hare de Briefing.

Sur le front des indicateurs américains, la production industrielle a légèrement augmenté en février, mais est restée inférieure aux attentes des analystes et accompagnée d'un repli du secteur manufacturier.

Le New York Stock Exchange et le Nasdaq ont par ailleurs observé avant l'ouverture une minute de silence à la mémoire des victimes de l'attaque contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, ayant fait 49 morts.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans reculait à 2,584%, contre 2,630% jeudi soir, et celui sur la dette à 30 ans baissait, à 3,007%, contre 3,046% à la précédente clôture.

alb/vmt/nas

© AWP 2019
Envoyer par e-mail