Waouh !

04/09/2020 | 09:15

-5,23% pour le Nasdaq Composite, -3,51% pour le S&P500… Les indices américains ont subi un gros contrecoup de rentrée hier, à cause de sévères dégagements sur les valeurs technologiques. De quoi réenflammer le débat entre les "bear" et les "bull" en attendant la publication cet après-midi du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis.

Wall Street a connu hier une séance de prises de bénéfices assez rare par son ampleur, qui a fait dérailler la star du moment, le Nasdaq, de plus de 5%. Je n'ai foutrement aucune idée de qui a raison entre ceux qui hurlent frénétiquement "je vous l'avais dit, je vous l'avais dit" et qui ont manqué toutes les hausses depuis dix ans. Et ceux qui n'y voient qu'une prise de bénéfices ponctuelle parce que la méthode Coué, parfois, ça a aussi du bon.

Que constate-t-on ? D'un côté que l'exubérance irrationnelle récente se fait raboter (-9% pour Tesla, -8% pour Apple qui a perdu 179 Md$ de capitalisation, soit un petit L'Oréal). De l'autre que les variations n'ont pas l'air d'être cohérentes avec une correction dictée par un vent de panique, puisque le dollar, l'or et les T-Bonds n'ont pas cillé et que les secteurs qui ont progressé hier à Wall Street sont les compagnies aériennes, les croisiéristes, les valeurs pétrolières et les financières : pas très défensif tout ça.

Voilà donc où nous en sommes. En étant modéré – ou candide c'est selon – on pourrait penser de cet événement qu'il constitue un réajustement salutaire entre des valorisations excessives côté économie numérique et par trop pessimistes côté économie traditionnelle. Mais cela supposerait d'avoir un peu de recul, ce qui n'est pas le cas, et de croire en la rationalité des marchés sur le court terme, ce qui semble audacieux. 

Ce qui est important, à l'heure où ces lignes sont écrites, c'est que les marchés asiatiques plient logiquement mais sans rompre et que les marchés européens ne paniquent pas. Le CAC40 perdait 0,1% à 5005 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Les commandes d'usines allemandes (8h00) et les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis (14h30) vont rythmer la journée.

L'euro est remonté à 1,1845 USD. L'once d'or se négocie 1948 USD. Sur le marché pétrolier, le Brent a reculé à 43,60 USD et le WTI à 40,90 USD. Le rendement du T-Bond est stable à 0,63% sur 10 ans. Le Bitcoin se reprend légèrement après avoir consolidé, à 10 315 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adval Tech : Research Partners relève son objectif de cours de 150 à 170 CHF.
  • Adyen : HSBC démarre le suivi à l'achat en visant 1700 EUR.
  • Amadeus : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 62 à 60 EUR.
  • Amplifon : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 34 EUR.
  • BASF : DZ Bank reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 55 à 59 EUR.
  • Capgemini : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours ajusté de 153,70 à 151 EUR. Citigroup relève son objectif de cours de 125 à 140 EUR. Crédit Suisse relève son objectif de 150 à 160 EUR.
  • Casino : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 45 à 31,50 EUR.
  • Corestate : MainFirst démarre le suivi à conserver en visant 19 EUR.
  • Demant : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 195 à 220 DKK.
  • GN Store Nord : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 375 à 540 DKK.
  • Hikma : Barclays passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 2800 GBp.
  • Knorr-Bremse : Société Générale démarre le suivi à l'achat en visant 125 EUR.
  • Logitech : UBS reste neutre mais relève de 53 à 68 CHF son objectif de cours.
  • Michelin : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours réduit de 105,80 à 103 EUR.
  • Ontex : KBC passe de conserver à acheter en visant 18 EUR.
  • Pernod Ricard : Citigroup abaisse sa recommandation d'achat à neutre en visant 150 EUR.
  • Provident Financial : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 250 à 275 GBp.
  • PSP Swiss Property : UBS passe de neutre à achat en visant 125 CHF.
  • Sampo : HSBC passe de conserver à acheter en visant 40 EUR.
  • Sonova : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 175 à 235 CHF. Credit Suisse relève son objectif de cours de 235 à 240 CHF.
  • Swiss Prime Site : UBS reste neutre avec un objectif de cours réduit de 105 à 85 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Le patron d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu, a estimé que le projet de rachat de Suez par Veolia est intéressant mais que le prix proposé est trop faible. Il a en outre précisé que la recherche d'un directeur général pour Engie est dans la dernière ligne droite. Total et Peugeot créent une coentreprise, Automotive Cells Company, pour produire des batteries automobiles à partir de 2023, avec un appui des autorités allemandes et françaises pour 1,3 Md€. EssilorLuxottica va interjeter appel contre le jugement qui a rejeté sa requête visant à obtenir l’accès à des informations de la part de GrandVision. Le patron de la division Produits Laitiers et Végétaux de Danone, Francisco Camacho, quitte le groupe après 20 ans de bons et loyaux services, Emmanuel Faber reprenant le flambeau "le temps pour l’entreprise d’examiner les modèles d’organisation adaptés aux enjeux liés au Covid". Vivendi jubile après que sa position juridique vis-à-vis de Mediaset a été confirmée par la CJUE, mais sans dire comment le groupe compte s'en servir. Euronext continue à enregistrer en août un volume d'activité très supérieur à celui de la même période de 2019. PT Pertamina International Eksplorasi Dan Produksi renonce à ses droits de vote double chez Maurel et Prom. Witbe lance la première technologie capable de surveiller la bonne réception des messages d’alertes gouvernementaux en Amérique du Nord. Adocia présente des résultats de phase Ib avec M1Pram (ADO09) au Congrès Annuel de la Société Francophone du Diabète. Onxeo enregistre un nouveau brevet pour AsiDNA. Stef, AdVini, SMCP, Vente-UniqueSavencia, Total Gabon et Medicrea ont publié leurs comptes.

Dans le monde

En Espagne, Bankia et CaixaBank confirment discuter d'une fusion, mais que les pourparlers en sont au stade préliminaire. Le département américain de la justice pourrait déposer une plainte antitrust contre Google dans les semaines à venir, selon le New York Times. Apple repousse à 2021 l'autorisation obligatoire sur le pistage publicitaire, qui avait suscité des craintes du côté de Facebook. Altice USA maintient sa proposition de rachat de Cogeco en dépit de son rejet par le conseil d'administration, et se dit prêt à discuter. General Motors et Honda signent une alliance stratégique en Amérique du Nord pour partager les plates-formes de véhicules et les coûts de développement. La Malaisie abandonne les poursuites contre Goldman Sachs dans l'affaire 1MDB après l'accord financier négocie entre les parties. Ryanair lance une augmentation de capital de 400 M€. Broadcom a indiqué que la montée en charge de sa production sera plus tardive cette année que d'habitude, ce qui laisse penser aux spécialistes que la sortie des nouveaux iPhones d'Apple, son client majeur, aura lieu plus tard en 2020. Ciena sombre à Wall Street après des prévisions décevantes. Kimberly-Clark s'offre Softex Indonesia pour 1,2 Md$. Vonovia lance une augmentation de capital par placement privé à 59 EUR, pour un montant de 1 Md€. Kudelski va certifier la sécurité des appareils connectés d'Amazon.com.

Ça publie. Fastenal, Berkeley Group, Sectra, Agta Record, Retail Estates

Lectures

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
Copier lien
Dernières actualités sur "Sociétés"
07:29
23/10
22/10
22/10
21/10