Xinjiang: Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme "déterminé" à dialoguer avec Pékin

09/12/2022 | 12:18

GENÈVE (Reuters) - Le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est dit vendredi déterminé à dialoguer avec Pékin au sujet des conclusions d'un rapport selon lequel le traitement réservé par la Chine aux membres de la communauté ouïgoure pourrait constituer un crime contre l'humanité.

La situation des droits de l'homme en Chine, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, est l'une des questions les plus épineuses auxquelles est confronté Volker Türk depuis qu'il a succédé à Michelle Bachelet en octobre.

L'ancienne présidente chilienne, qui a subit une forte pression de Pékin a sujet de cette enquête, a dévoilé le rapport quelques minutes seulement avant la fin de son mandat de quatre ans.

"Le rapport qui a été publié le 31 août est très important et a mis en évidence de très graves préoccupations en matière de droits de l'homme", a déclaré Volker Türk lors d'un point de presse à Genève.

Il s'agit de son premier commentaire public sur la question depuis son entrée en fonction.

"Je vais personnellement continuer à m'engager auprès des autorités. Je suis très déterminé à le faire", a-t-il dit.

Pékin, accusé par des activistes de soumettre les Ouïghours au travail forcé dans des camps d'internement, a déjà indiqué qu'il fermerait la porte à la coopération avec le HCDH après la publication du rapport.

Le gouvernement chinois dément toute atteinte aux droits humains dans le Xinjiang.

(Reportage Emma Farge ; version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

© Reuters 2023
Copier lien
Dernières actualités sur "Économie"
17:11
17:09
17:02
17:02
17:02