PRESSE: Veolia estime qu'il lui faudra 2 à 3 mois pour trouver un accord avec Suez

07/10/2020 | 11:33
Antoine Frérot

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Deux à trois mois de discussions pourraient permettre à Suez et Veolia de trouver un accord pour mettre en œuvre leur rapprochement, a déclaré Antoine Frérot, le PDG de Veolia, dans un entretien au Figaro.

Veolia a confirmé lundi son intention d'acquérir le contrôle de Suez après qu'Engie a accepté de lui céder l'essentiel de sa participation dans le capital du groupe de services aux collectivités. De son côté, Suez a pris acte mardi de cette transaction à 3,4 milliards d'euros, estimant toutefois qu'elle s'est déroulée d'une manière "hostile et dans des conditions inédites et irrégulières".

"Je suis convaincu que deux à trois mois de discussions avec Suez sur le fond du projet peuvent nous permettre d'aboutir à un accord", a assuré Antoine Frérot au Figaro. Le PDG de Veolia a également indiqué avoir écrit à Philippe Varin, le président du conseil d'administration de Suez, "pour lui proposer de renouer la discussion".

"Le dépôt de l'offre publique n'interviendra que lorsque le projet aura été accueilli favorablement par le conseil d'administration de Suez, le cas échéant après l'assemblée générale de ses actionnaires", a prévenu Veolia en début de semaine.

Pour contrecarrer les plans de Veolia, Suez avait créé fin septembre aux Pays-Bas une fondation chargée d'assurer le maintien de Suez Eau France et de ses actifs au sein du groupe pendant quatre ans. "Pour les quatre années à venir et sauf décision contraire du conseil d'administration de Suez au cours de cette période, Suez Eau France, comme ses actifs, sera inaliénable à défaut d'accord préalable de ses actionnaires sous certaines conditions, y compris, en tout état de cause, celui de la fondation", avait justifié Suez.

Cette pilule empoisonnée avait alors été qualifiée de "coup fourré" par Antoine Frérot. Mardi, le PDG de Veolia a indiqué au Figaro savoir comment "désactiver" cette fondation. "Mais la solution la plus élégante serait qu'elle soit dissoute par la direction actuelle", a ajouté le dirigeant.

-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: ECH

Site Internet: https://www.lefigaro.fr/societes/antoine-frerot-veolia-nous-pouvons-parvenir-a-un-accord-avec-suez-20201006

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

October 07, 2020 05:32 ET (09:32 GMT)

Copier lien
Dernières actualités sur Antoine Frérot
05/11
03/11
09/10
07/10
05/10