Natixis publie des résultats en hausse et supérieurs aux attentes au T2

Envoyer par e-mail
01/08/2017 | 18:52
Laurent Mignon




(Actualisation: commentaires du directeur général, précisions sur la banque de grande clientèle et sur le métier de l'épargne, point sur l'amende infligée à Natixis AM, performance boursière)





PARIS (Agefi-Dow Jones)--Natixis (KN.FR) a dévoilé mardi, après la clôture de la Bourse, un bénéfice net et des revenus en hausse au titre du deuxième trimestre et supérieurs aux prévisions des analystes financiers, alors même que la période d'avril à juin 2016 représentait une base de comparaison élevée.



La filiale de banque de financemement et d'investissement du groupe mutualiste BPCE (Banques Populaires Caisses d'Epargne) a dégagé un résultat net part du groupe de 487 millions d'euros sur la période d'avril à juin, en hausse de 28% par rapport au deuxième trimestre 2016.



Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a dans le même intervalle crû de 9%, à 2,41 milliards d'euros. Le coût du risque (provisions pour risques d'impayés) a chuté de 23%, à 67 millions d'euros.



Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 356 millions d'euros, pour un PNB de 2,22 milliards d'euros, d'après le consensus élaboré par le fournisseur de données financières FactSet.





Forte collecte dans la gestion d'actifs





Les revenus du pôle Banque de grande clientèle ont progressé de 16%, à 1,03 milliard d'euros, au deuxième trimestre, et le résultat avant impôt s'est apprécié de 22%, à 435 millions d'euros. "C'est la première fois que le PNB de ce métier dépasse le milliard d'euros sur un trimestre", a souligné Laurent Mignon, le directeur général de Natixis, lors d'une conférence téléphonique. Les revenus des activités de "fixed income" (taux, changes, devises, matières premières) ont grimpé de 13% sur la période d'avril à juin, alors que la plupart des concurrents de Natixis ont accusé une baisse de leur PNB dans ce métier. Cette performance reflète des gains de part de marché, a expliqué Laurent Mignon. Les revenus liés aux activités sur les dérivés actions ont de leur côté bondi de 34%.



Le PNB du pôle Epargne a crû de 11%, à 920 millions d'euros, d'où un bénéfice avant impôt en hausse de 20%, à 303 millions d'euros. Cette division a notamment bénéficié de la poursuite du rebond dans le métier de la gestion d'actifs, qui a profité d'une forte collecte nette de 9 milliards d'euros, et de la croissance toujours soutenue des activités d'assurance, notamment grâce au développement de l'assurance vie dans le réseau des Caisses d'Epargne. Au sujet de l'amende de 35 millions d'euros infligée le mois dernier par l'Autorité des marchés financiers à Natixis AM pour manquement à ses obligations professionnelles dans la gestion de fonds à formule entre 2012 et 2015, son impact a été intégré dans les comptes du deuxième trimestre, a indiqué Laurent Mignon. Le dirigeant a répété que la banque avait l'intention de faire appel auprès du Conseil d'Etat de cette sanction, qu'elle juge "disproportionnée et injustifiée."





Nouveau plan stratégique en novembre





Le PNB a augmenté de 2%, à 347 millions d'euros, dans les services financiers spécialisés, mais leur résultat avant impôt a chuté de 22%, à 106 millions d'euros. Exception faite d'une plus-value de 31 millions d'euros liée à la vente d'un immeuble au deuxième trimestre 2016, le résultat avant impôts de ce pôle a augmenté de 2%.



Le ratio de solvabilité core Tier 1 de Natixis se situait à 11,3% au 30 juin, contre 11% au 31 mars et 11% également au 30 juin 2016.



"Natixis réalise un très bon deuxième trimestre [...] Ces résultats illustrent la réussite de notre stratégie "asset light"", consistant à développer des activités peu gourmandes en capitaux, a déclaré Laurent Mignon.



La banque présentera son nouveau plan stratégique 2018-2020 aux investisseurs le 20 novembre.



L'action Natixis a clôturé mardi sur un gain de 0,7%, à 6,19 euros. Le titre a gagné 15,5% depuis le 1er janvier, alors que l'indice CAC 40 a progressé de seulement 5,4%.





-Christine Lejoux, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 48 14; clejoux@agefi.fr ed: LBO





-COMMUNIQUES FINANCIERS DE NATIXIS:



https://www.natixis.com/natixis/jcms/tki_5047/fr/investisseurs-actionnaires





Envoyer par e-mail