Natixis publie des résultats en hausse et supérieurs aux attentes au T3

Envoyer par e-mail
07/11/2017 | 18:59
Laurent Mignon




(Actualisation: déclarations du directeur général de Natixis, croissance externe dans la gestion d'actifs, point sur l'avenir de Coface)





PARIS (Agefi-Dow Jones)--Natixis (KN.FR) a dévoilé mardi, après la clôture de la Bourse, un bénéfice net et des revenus en hausse au titre du troisième trimestre et supérieurs aux prévisions des analystes financiers.



La filiale de banque de financemement et d'investissement du groupe mutualiste BPCE (Banques Populaires Caisses d'Epargne) a dégagé un résultat net part du groupe de 383 millions d'euros sur la période de juillet à septembre, soit une envolée de 29%.



Le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a dans le même intervalle crû de 15%, à 2,21 milliards d'euros. Le coût du risque (provisions pour risques d'impayés) a chuté de 20%, à 55 millions d'euros.



Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 335 millions d'euros, pour un PNB de 2,18 milliards d'euros, d'après le consensus élaboré par le fournisseur de données financières FactSet.



Le PNB du pôle Epargne a grimpé de 17%, à 940 millions d'euros, d'où un bond de 28% de son bénéfice avant impôt, à 319 millions d'euros. Ces performances résultent notamment de la hausse de 18% du PNB de la gestion d'actifs, qui a enregistré une collecte nette de 3 milliards d'euros, et de la progression de 12% des revenus de l'assurance, avec une très bonne dynamique en assurance vie.



Dans ce métier, Natixis avait annoncé au début septembre le rachat de 40% du capital de BPCE Assurances auprès de la Maif et de la Macif, devenant ainsi le seul actionnaire de cette filiale d'assurance dommages.



En septembre toujours, mais dans la gestion d'actifs, des informations de presse avaient fait état de discussions relatives à un éventuel rapprochement entre Natixis Global Asset Management et Axa IM. Mais Axa avait ensuite réaffirmé le caractère "stratégique" de sa filiale de gestion d'actifs. "Nous avons des discussions avec de nombreux acteurs, nous n'avons pas pour habitude de commenter des discussions tant que nous ne sommes pas arrivés à un accord", s'est borné à indiquer Laurent Mignon, le directeur général de Natixis, lors d'une conférence téléphonique.





Forte croissance de l'activité de Coface





Le dirigeant a rappelé que son groupe se montrait très actif en matière de croissance externe. C'est notamment le cas dans la gestion d'actifs, un secteur en phase de consolidation. Natixis avait ainsi pris le 3 octobre une participation de 51,9% dans le capital de l'australien Investors Mutual Limited, afin de se développer dans la région Asie-Pacifique. Natixis "se trouve à peu près à la cible" de 1,5 milliard d'euros d'acquisitions dans la gestion d'actifs que la banque s'était fixée pour la période 2014-2017 dans le cadre de son plan stratégique New Frontier.



Par ailleurs, Coface, dont Natixis détient 41,24% du capital, intéresserait l'assureur crédit chinois Sino Guarantee, selon des informations de presse. "Un an après le lancement du plan stratégique Fit to Win, Coface affiche une nette amélioration de ses activités", se félicite Natixis dans un communiqué. Le PNB de l'assureur crédit a grimpé de 35% au troisième trimestre. "Je me réjouis du fait que Coface respecte le plan Win to Fit, que sa valorisation sur le marché revienne à un niveau plus cohérent avec ce que nous pensons être sa valeur à long terme", a déclaré Laurent Mignon. Le dirigeant a redit que Coface était une participation financière qui avait vocation à être cédée lorsque les conditions de valorisation le permettraient.



Dans les services financiers spécialisés, qui comprennent notamment le crédit-bail et le crédit à la consommation, le PNB a augmenté de 5% au troisième trimestre, à 341 millions d'euros et le résultat avant impôt a progressé de 3%, à 101 millions d'euros.



Les revenus du pôle Banque de grande clientèle ont en revanche baissé de 5%, à 787 millions d'euros, au troisième trimestre, et le résultat avant impôt s'est contracté de 12%, à 274 millions d'euros, en raison d'un environnement défavorable pour les activités de marchés de capitaux, pénalisées, notamment, par la faiblesse de la volatilité.



Le ratio de solvabilité core Tier 1 de Natixis se situait à 11,5% au 30 septembre, contre 11,3% au 30 juin.



"La solidité des résultats du troisième trimestre et les bonnes performances réalisées depuis début 2017 illustrent le succès de notre plan stratégique New Frontier, qui s'achèvera à la fin de l'année", a déclaré dans un communiqué Laurent Mignon, le directeur général de Natixis.



La banque présentera son nouveau plan stratégique 2018-2020 aux investisseurs le 20 novembre.



L'action Natixis a clôturé mardi sur un repli de 0,3%, à 6,61 euros. Le titre a progressé de 23,3% depuis le 1er janvier, alors que l'indice CAC 40 a gagné 12,7%.





-Christine Lejoux, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 48 14; clejoux@agefi.fr ed: LBO





-COMMUNIQUES FINANCIERS DE NATIXIS:



https://www.natixis.com/natixis/jcms/tki_5047/fr/investisseurs-actionnaires





Envoyer par e-mail