Altice sonde MasMovil entre autres acheteurs pour vendre ses activités au Portugal-sources

09/06/2021 | 20:20
Patrick Drahi

par Pamela Barbaglia, Sergio Goncalves et Arno Schuetze

LONDRES, 9 juin (Reuters) - Altice Europe NV sonde d'éventuels acquéreurs, dont l'espagnol MasMovil, pour ses activités au Portugal, a-t-on appris de deux sources au fait du projet.

Le groupe de télécoms dirigé par l'homme d'affaires franco-israélien Patrick Drahi travaille avec la banque Lazard pour préparer cette vente du premier opérateur télécoms au Portugal dans le cadre d'une procédure d'enchères qui pourrait être lancée dès le mois de juillet, ont ajouté ces sources.

De grands opérateurs européens comme Telefonica ou Orange ont été informés de ce projet, ainsi que des fonds de capital-investissement connus pour leurs investissements dans les télécoms, ont précisé ces mêmes sources, soulignant que rien n'était encore acté.

Altice, qui a lancé la 5G au Portugal, possède MEO, le premier opérateur de téléphonie fixe du pays.

Ni Altice, ni MasMovil, ni Telefonica, ni Orange n'étaient joignables dans l'immédiat pour un commentaire.

MasMovil, qui possède le câblo-opérateur Nowo au Portugal, est en lice pour obtenir des fréquences 5G dans le pays, où il pourrait bénéficier de conditions réglementaires favorables accordées aux nouveaux entrants sur le marché.

L'entreprise espagnole, contrôlée par les fonds Cinven, KKR et Providence, cherche à étendre sa présence sur la péninsule ibérique mais pourrait avoir des difficultés à rassembler la somme visée par Altice pour MEO, alors qu'elle est déjà engagée dans le rachat de son concurrent Eusktaltel pour 2,1 milliards d'euros, a dit l'une des sources.

Altice espère un prix d'environ 6 milliards d'euros pour MEO, soit un multiple de 7 à 8 fois son Ebitda de 833,6 millions d'euros en 2020, pour un chiffre d'affaires de 2,1 milliards, ont précisé les deux sources.

"Avec de tels multiples en tête, la vente devient plus difficile", a commenté la deuxième source.

Afin de réduire son endettement, Altice a cédé de nombreux actifs ces dernières années, dont une part de 75% dans Towers of Portugal - des tours de télécommunication - rachetée par Morgan Stanley Infrastructure Partners et Horizon Equity Partners en 2018, et une part de 49,99% dans son réseau de fibre optique au Portugal, dont Morgan Stanley Infrastructure Partners a fait l'acquisition pour 2,3 milliards d'euros en 2019.

"Le principal souci est que Patrick Drahi a extrait tout le jus", a commenté la première source interrogée par Reuters. (version française Jean-Stéphane Brosse)

© Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur Patrick Drahi
09/06
14/01
07/01
2020
2020