Axa met fin à la cession d'Axa Life Europe, pas d'autre dividende

06/08/2020 | 07:23
Thomas Buberl

* Axa renonce à deux objectifs financiers pour 2020

* S'aligne sur la recommandation de l'ACPR sur le dividende

* Impact du COVID-19 de €1,5 md sur le résultat opérationnel 2020

PARIS, 6 août (Reuters) - L'assureur Axa a annoncé jeudi qu'il ne verserait pas de dividende supplémentaire cette année en plus de celui de 0,73 euro et qu'il avait mis fin à l’accord de cession d’Axa Life Europe au fonds Cinven.

Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, indique aussi dans un communiqué qu'il abandonne ses objectifs 2020 de résultat opérationnel par action et de rentabilité courante des capitaux propres dans le contexte de la crise lié au nouveau coronavirus.

Axa prévoyait initialement un résultat opérationnel par action en hausse de 3% à 7% en moyenne par an, ainsi qu'une rentabilité courante des capitaux propres comprise entre 12% et 14%.

"Le conseil d'administration d'Axa, lors de sa réunion du 5 août 2020, a décidé de ne pas proposer aux actionnaires de procéder à une distribution exceptionnelle de réserves au quatrième trimestre 2020", fait savoir le groupe.

En Bourse, la décision de ne pas verser de dividende supplémentaire pèse sur l'action Axa qui signe la plus forte baisse du CAC 40 (-0,52%).

Le titre a creusé ses pertes dans la matinée et perd plus de 4% à 16,83 euros vers 14h55.

Outre le non-versement d'un dividende supplémentaire, les analystes de Barclays estiment que la résiliation de l’accord de cession d’Axa Life Europe est également une mauvaise nouvelle dans la mesure où cette vente devait profiter au ratio de solvabilité d'Axa.

"C'était une transaction particulièrement complexe", a expliqué Etienne Bouas-Laurent, le directeur financier d'Axa, lors d'une conférence téléphonique.

€1,2 MILLIARD D'INDEMNISATIONS LIÉES AU COVID-19

Axa avait indiqué début juin qu'il réduisait sa proposition de dividende de 1,43 euro par action à 0,73 euro.

A cette époque, l'assureur s'était laissé la possibilité d'un versement complémentaire ultérieur de 0,70 euro par action, via une distribution exceptionnelle de réservés, sous réserve de conditions de marchés et réglementaires favorables.

Mais fin juillet, l'Autorité de régulation de la banque et de l'assurance (ACPR) a durci le ton, appelant les entreprises du secteur à s'abstenir de verser des dividendes jusqu'au 1er janvier 2021.

Le directeur général d'Axa, Thomas Buberl, a expliqué aux analystes que le groupe avait souhaité s'aligner sur les recommandations du régulateur même s'il avait la capacité financière de verser un dividende complémentaire.

Au premier semestre, Axa a vu son résultat opérationnel reculer de 48% à 1.885 millions d'euros à cause des sinistres liées à la crise sanitaire qui a entraîné des confinements et mis à l'arrêt des pans entiers de l'économie.

L'assureur chiffre à 1,5 milliard d'euros l'impact de la crise sur son résultat opérationnel 2020, dont 1,2 milliard au titre de l'indemnisation de sinistres.

Thomas Buberl a aussi défendu l'acquisition de XL group qui affiche une perte semestrielle avec les indemnisations liées aux annulations d'événements et aux pertes d'exploitation.

Interrogé sur l'explosion sur le port de Beyrouth qui a ravagé mardi une grande partie de la capitale du Liban, Etienne Bouas-Laurent, a dit lors d'une conférence téléphonique qu'il était encore trop tôt pour évaluer les conséquences en termes de dégâts et de coûts d'indemnisation. (Maya Nikolaeva et Matthieu Protard Édité par Henri-Pierre André)

© Thomson Reuters 2020
Copier lien
Dernières actualités sur Thomas Buberl
06/08
16/07
27/05
2019
2019