Resume de l'actualite a 17H00 GMT (06/11)

Envoyer par e-mail
06/11/2017 | 18:00
Wilbur Ross

SUTHERLAND SPRINGS, Texas - Un homme armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu hier dans une petite église baptiste du Texas, faisant 26 morts et 20 blessés, avant de prendre la fuite et de se suicider.

La fusillade s'est produite à la First Baptist Church de Sutherland Springs, que fréquentait des membres de la belle famille ou de l'ex-belle famille du tireur, selon la police.

Le village, qui compte deux églises, deux stations-service et une épicerie pour moins de 400 habitants, est situé à une soixantaine de kilomètres à l'est de San Antonio.

Du Japon où il est en visite officielle, Donald Trump a qualifié d'"acte maléfique" cette énième tuerie de masse aux Etats-Unis, tout en écartant le débat sur le contrôle des armes à feu. "Ce n'est pas une question liée aux armes", a dit le président américain, "mais un problème de santé mentale".

Les victimes sont âgées de 5 à 72 ans, a indiqué la police lors d'une conférence de presse.

---

TOKYO - Donald Trump a réaffirmé aujourd'hui les liens étroits du Japon et des Etats-Unis face à la "menace" nord-coréenne et assuré que Washington et Tokyo travaillaient à résoudre leurs problèmes commerciaux.

Le président américain s'exprimait à Tokyo après un entretien avec le Premier ministre Shinzo Abe, au deuxième jour d'une tournée de douze jours en Asie.

Donald Trump a de nouveau dit vouloir mettre un terme à "l'ère de patience stratégique" avec la Corée du Nord et souligné que les Etats-Unis et le Japon collaboraient pour contrer les "dangereuses agressions" de Pyongyang.

Sur le dossier du commerce, Donald Trump s'est plaint d'un déséquilibre au profit de Tokyo. "Les Etats-Unis souffrent de déficits commerciaux massifs au profit du Japon depuis de très nombreuses années", a déclaré le président américain.

Le déficit du commerce extérieur des Etats-Unis avec le Japon se montait à 69 milliards de dollars (59 milliards d'euros) l'an dernier.

---

WASHINGTON - Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a conservé des intérêts dans une société de transport maritime qui entretient d'importants liens d'affaires avec des personnes appartenant à l'entourage de Vladimir Poutine, montrent des documents révélés par une centaine de médias à travers le monde.

Wilbur Ross a affirmé lundi qu'il n'avait rien fait de répréhensible et qu'il n'avait nullement caché ses investissements dans cette société de transport maritime, Navigator Holdings.

Selon les "Paradise Papers", les structures mises en place par Wilbur Ross contrôlent 31% du capital de Navigator Holdings, société qui réalise chaque année des millions de dollars de bénéfice en transportant du gaz pour le groupe pétrochimique russe Sibur.

---

BRUXELLES - Le président destitué de Catalogne, Carles Puigdemont, et quatre de ses ministres ont été remis en liberté en Belgique dans l'attente de l'examen des mandats d'arrêt européens émis par l'Espagne à leur encontre, a annoncé le parquet belge.

Cela signifie que le chef de l'exécutif catalan, qui s'est rendu à Bruxelles fin octobre après sa destitution par Madrid et la dissolution du Parlement de Barcelone, devrait pouvoir faire campagne en vue des élections régionales du 21 décembre.

Puigdemont et ses quatre ministres comparaîtront le 17 novembre devant la chambre du conseil de Bruxelles chargée d'examiner les mandats d'arrêt européens émis à leur encontre par l'Espagne.

Les cinq sont recherchés pour sédition, rébellion et détournement de fonds publics après la proclamation d'indépendance du Parlement catalan le 27 octobre.

---

RYAD - Deux jours après la démission du Premier ministre Saad Hariri, le président libanais Michel Aoun a souligné ce matin que la stabilité sécuritaire, économique, financière et politique du Liban était une "ligne rouge" lors d'une réunion à Beyrouth liée aux questions de sécurité.

"Le chef de l'Etat attend le retour de Hariri pour l'entendre personnellement", a déclaré le ministre de la Justice Salim Jreissati à l'issue de ce conseil qui s'est tenu au palais présidentiel de Baabda. "Cette démission doit être volontaire dans tous les sens du terme", a-t-il ajouté.

Saad Hariri a annoncé sa démission de Ryad, la capitale d'Arabie saoudite, en disant craindre pour sa vie et en accusant le Hezbollah chiite et l'Iran qui le soutient de semer la discorde dans la région.

---

BONN, Allemagne - Les représentants des Etats signataires de l'Accord de Paris sur le climat se retrouvent aujourd'hui à Bonn avec l'objectif de concrétiser ce traité signé en 2015 alors que les Etats-Unis, gros pollueur mondial, ont décidé de s'en retirer.

Le premier ministre fidjien Frank Bainimarama, qui présidera les discussions qui se tiennent jusqu'au 17 novembre entre près de 200 pays, a souligné la nécessité d'agir rapidement pour réduire à l'utilisation des gaz à effets de serre comme le prévoit l'accord de Paris.

"La souffrance humaine causée par un nombre accru d'ouragans, de feux de forêt, d'inondations et de menaces pour la sécurité alimentaire, qui sont la conséquence du changement climatique, montre qu'il n'y a pas de temps à perdre", a déclaré Frank Bainimarama dimanche dans un communiqué.

Les délégations vont travailler sur un cahier des charges précis pour mettre en application l'Accord de Paris entré en vigueur l'an dernier et dont l'un des buts est la fin de l'utilisation des énergies fossiles au XXIe siècle au profit des énergies renouvelables comme l'éolien ou le solaire.

L'attitude de la délégation américaine sera particulièrement observée alors que Donald Trump a déclaré au mois de juin vouloir se retirer de l'Accord de Paris pour encourager les industries du charbon et du pétrole. Un retrait formel des Etats-Unis, qui ont ratifié l'Accord l'an dernier ne même temps que la Chine, ne sera pas effectif avant novembre 2020.

---

BONN - 2017 sera l'une des trois années les plus chaudes depuis le début des relevés météorologiques, au XIXe siècle, selon un rapport de l'Organisation météorologique mondiale publié lundi, à l'ouverture de la COP23 sur le climat.

Le document doit servir de base aux discussions des près de 200 pays réunis à Bonn du 6 au 17 novembre pour consolider la mise en oeuvre de l'Accord de Paris sur le climat.

Elle devrait être légèrement plus fraîche que 2016, année record, et équivalente à 2015, mais ce sera sans doute la plus chaude sans phénomène El Niño, le courant du Pacifique, qui a contribué à la hausse des températures au cours des deux années précédentes.

---

FORT-DE-FRANCE, Martinique - Le Premier ministre français, Edouard Philippe, termine aujourd'hui sa tournée de trois jours aux Antilles. Le chef du gouvernement va assister à la rentrée des classes à Saint-Martin puis à Saint-Barthélemy, récemment touchés par le passage d'ouragans dévastateurs.

Samedi, en Martinique, Edouard Philippe a rendu hommage à l'ensemble des forces militaires, de sécurité civile et de santé qui sont intervenues suite à ces ouragans.

© Thomson Reuters 2018
Envoyer par e-mail