ADF GROUP INC.

DRX
Cours en différé. Temps Différé  - 19/08 21:59:55
1.58CAD +5.33%

L'Ouganda et la RDC mènent une opération militaire conjointe

30/11/2021 | 18:41

(Actualisé avec armée ougandaise, déclarations des porte-paroles)

par Erikas Mwisi Kambale

BENI, République démocratique du Congo, 30 novembre (Reuters) - D es troupes ougandaises sont entrées en République démocratique du Congo (RDC) mardi après-midi dans le cadre d'une opération coordonnée avec l'armée congolaise contre les Forces démocratiques alliées (ADF), rapportent trois témoins.

Les trois témoins ont déclaré que des troupes ougandaises avaient franchi la frontière à Nobili, ville frontalière congolaise, mardi après-midi.

Le porte-parole du gouvernement congolais Patrick Muyaya dément que des soldats ougandais aient traversé la frontière, mais la porte-parole de l'armée ougandaise, Flavia Byekwaso, a déclaré que c'était le cas.

Vers 16h15 heure locale, Fabien Malule, un habitant de Nobili, a déclaré avoir vu de nombreux soldats ougandais armés entrer en territoire congolais.

Mardi matin, l'Ouganda et la RDC ont annoncé avoir lancé des frappes aériennes et des tirs d'artillerie contres les ADF, rebelles islamistes proches du groupe État islamique.

L'EI a revendiqué plusieurs attentats attribués aux ADF, notamment une récente série d'attentats à la bombe en Ouganda. D'après des chercheurs de l'Onu, rien ne prouve pour autant que le groupe État islamique contrôle les ADF.

"Comme annoncé, les actions ciblées et concertées avec l’armée ougandaise ont démarré aujourd’hui avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie à partir de l’Ouganda sur les positions des terroristes ADF en RDC", a annoncé le porte-parole du gouvernement congolais Patrick Muyaya sur Twitter

C'est la première fois que l'Ouganda intervient officiellement contre les ADF au Congo depuis une brève campagne en décembre 2017.

Pascal Saambili, responsable de la Chefferie de Watalinga, dans l'est de la RDC, et Julien Ngandayabo, un habitant, ont dit avoir entendu des explosions mardi matin.

"C'est vraiment la panique ici chez nous, surtout que nous n'avons pas été informés de cette situation", a déclaré Julien Ngandayabo. "Nous avons trop souffert avec les ADF, qui ont massacré nos familles. Si c'est cela la solution, attendons de voir." (Reportage Ayenat Mersie, Elias Biryabarema, Erikas Mwisi Kambale, David Lewis et Hereward Holland, rédigé par Hereward Holland; version française Valentine Baldassari, édité par Sophie Louet)

© Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur ADF GROUP INC.
12/08
10/08
10/08
29/07
21/07