AIR FRANCE-KLM

AF
Cours en temps réel. Temps réel  - 14/01 17:35:00
4.179EUR -1.49%

Air France-KLM envisage de retarder le relèvement du plafond alors qu'Omicron perturbe les voyages - sources

02/12/2021 | 16:22
Air France-KLM envisage de retarder son projet d'augmentation de capital en raison des restrictions sévères imposées par les gouvernements aux voyages afin d'atténuer la propagation de la variante Omicron du coronavirus, ont déclaré à Reuters deux sources au fait des projets de la compagnie.

Le transporteur franco-néerlandais espérait lever au moins 1 milliard d'euros (1,13 milliard de dollars) d'ici à la fin de l'année pour consolider son bilan fortement endetté et touché par la pandémie et rembourser les aides gouvernementales, mais cette opération risque désormais d'être retardée, ont déclaré les deux sources, sous couvert d'anonymat.

"Les mathématiques ne fonctionnent pas. Ils doivent vendre une histoire de reprise et cela ne fonctionne pas avec Omicron qui plane", a déclaré l'une des sources.

Air France-KLM s'est refusé à tout commentaire.

Les États-Unis, le Japon, Hong Kong et un certain nombre de pays européens sont parmi ceux qui ont resserré les frontières et imposé de nouvelles restrictions dans un contexte d'incertitude quant à la virulence de la nouvelle variante et à sa capacité à échapper à la protection vaccinale.

Les actions des voyagistes du monde entier se sont effondrées depuis l'annonce de la variante. IAG, propriétaire de British Airways, a perdu près de 15 % depuis vendredi, tandis que Lufthansa et Air France-KLM ont perdu environ 9 %.

La compagnie aérienne a déjà achevé un plan de recapitalisation de 4 milliards d'euros en avril, comprenant une aide de l'État et une émission de droits de 1,036 milliard d'euros qui a doublé la participation de l'État français à 30 %.

Elle disposait de plus de 10 milliards d'euros de liquidités à la fin du mois de septembre et peut se permettre de retarder le plan. Pourtant, elle doit rembourser les aides d'État pour lever l'interdiction européenne des fusions et acquisitions, a déclaré une source au sein du gouvernement français.

UNE DETTE GALOPANTE

Fin septembre, le directeur général d'Air France-KLM, Ben Smith, a déclaré que la compagnie avait l'intention de lever de nouveaux fonds "dès que possible", sans fournir de date précise.

Les renflouements gouvernementaux via des instruments perpétuels ont poussé la dette totale d'Air France à 10,2 milliards d'euros, selon les données de Refinitiv Eikon, et la compagnie a vu ses coûts d'emprunt grimper en flèche au cours de la semaine dernière.

"Je ne leur conseillerais pas de se présenter sur le marché de sitôt - les conditions du marché ne sont idéales pour aucune entreprise en ce moment, et encore moins pour une compagnie de voyage non notée", a déclaré une troisième source, issue du secteur bancaire.

Air France-KLM n'est pas noté par l'une des principales agences de notation et n'est donc pas éligible aux achats de dette d'entreprise de la Banque centrale européenne. (1 dollar = 0,8833 euro) (Reportage d'Abhinav Ramnarayan à Londres et de Gwénaëlle Barzic à Paris ; montage de Pamela Barbaglia et de Kirsten Donovan)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur AIR FRANCE-KLM
07:47
05:49
14/01
14/01
14/01