ANA HOLDINGS INC.

9202
Cours en différé. Temps Différé  - 06/07 08:00:00
2393JPY -3.29%

ANA Holdings espère revenir dans le vert en 2022/23, lourde perte annuelle

28/04/2022 | 17:53

Tokyo (awp/afp) - La première compagnie aérienne japonaise ANA Holdings a affirmé jeudi viser un petit bénéfice net pour son nouvel exercice 2022/23 entamé le 1er avril, après deux exercices profondément dans le rouge à cause de la pandémie de Covid-19.

ANA table sur un bénéfice net de 21 milliards de yens (152 millions d'euros au cours actuel), après une perte de 143,6 milliards de yens (un milliard d'euros) sur 2021/22, selon un communiqué.

Le groupe avait averti vendredi dernier qu'il allait subir une perte nette de cette ampleur, plus importante que prévu à cause des restrictions au Japon liées au variant Omicron, qui ont pesé sur son quatrième trimestre.

ANA avait déjà subi en 2020/21 une perte nette record équivalente à 3 milliards d'euros, et comptait initialement revenir dans le vert dès 2021/22.

Mais la persistance du Covid-19 et de restrictions au Japon, qui n'a toujours pas rouvert ses frontières aux touristes étrangers, avaient condamné cet objectif avant même qu'Omicron ne noircisse encore davantage le tableau.

La compagnie prévoit aussi un bénéfice opérationnel annuel de 50 milliards de yens, contre une perte d'exploitation de 173,1 milliards de yens sur son exercice écoulé, ainsi qu'un bond de 62,7% de ses ventes à 1.660 milliards de yens (12 milliards d'euros), contre 1.020 milliards de yens en 2021/22 (+40% sur un an).

"L'impact du Covid-19 devrait rester significatif" sur les résultats en 2022/23, "mais de nouveaux signes de reprise de la demande dans le transport aérien sont visibles", a expliqué ANA dans son communiqué.

Dans le segment passagers, la compagnie compte "maximiser ses revenus" en ajustant la taille de ses opérations de manière flexible, et elle veut continuer de renforcer l'attractivité commerciale de ses services dans le fret, "où la demande reste élevée".

En parallèle, elle veut poursuivre la gestion stricte de ses coûts fixes, alors que la flambée des prix du pétrole avec la guerre en Ukraine devrait gonfler ses dépenses en carburant, tout comme son contournement de l'espace aérien russe, qui rallonge ses lignes entre le Japon et l'Europe.

afp/rp

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur ANA HOLDINGS INC.
21/06
21/06
21/06
20/06
20/06