ANHEUSER-BUSCH INBEV

ABI
Cours en temps réel. Temps réel  - 29/06 17:39:10
51.81EUR -0.54%

Le turc FLO est en pourparlers pour reprendre les magasins Reebok en Russie - président du conseil d'administration

16/05/2022 | 13:00

Le détaillant turc de chaussures FLO Magazacilik est en pourparlers pour acheter plus de 100 magasins appartenant à la marque de fitness Reebok en Russie, a déclaré lundi le président de FLO, Mehmet Ziylan, alors que les entreprises occidentales s'empressent de se conformer aux sanctions liées au conflit ukrainien.

Ziylan a déclaré qu'un accord n'avait pas été finalisé, démentant un rapport du quotidien russe Kommersant selon lequel la société avait déjà repris l'entreprise.

"Nous discutons, mais il n'y a rien de plus définitif", a déclaré Ziylan à Reuters.

Kommersant a cité une source proche de FLO Retailing selon laquelle l'accord avait été finalisé et que plus de 100 points de vente Reebok en Russie étaient passés sous le contrôle de la société turque.

Authentic Brands Group, propriétaire de Reebok, n'était pas immédiatement disponible pour commenter en raison de l'heure matinale aux États-Unis.

En mars, la société américaine a suspendu tous les magasins de la marque et les opérations de commerce électronique en Russie.

Kommersant a cité des analystes selon lesquels l'accord, qui donnerait à FLO ses premières boutiques dans le pays, pourrait valoir jusqu'à 1,5 milliard de roubles (24,8 millions de dollars).

Ziylan a déclaré que FLO réalise actuellement des ventes en gros en Russie, mais n'y possède pas ses propres magasins.

L'accord est susceptible de susciter des inquiétudes quant au fait que des entreprises de Russie et de pays non concernés par les sanctions occidentales s'emparent d'actifs précieux, alors que les entreprises occidentales s'empressent de se conformer aux sanctions liées au conflit ukrainien.

Le mois dernier, Anheuser-Busch InBev a déclaré qu'elle prévoyait de se retirer de la Russie en vendant sa participation dans une coentreprise avec le brasseur turc Anadolu Efes qui opère en Russie et en Ukraine et qu'elle s'attendait à prendre une charge de 1,1 milliard de dollars en conséquence.

Interrogé sur le fait d'investir en Russie alors que de nombreuses marques internationales ont quitté le pays à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, M. Ziylan a déclaré que l'entreprise suivra la politique du gouvernement turc sur la question.

"Notre pays n'a pas d'embargo là-bas. Nous continuerons tant que notre pays ne nous dira pas d'arrêter", a-t-il déclaré.

La Turquie, membre de l'OTAN, voisine de la Russie et de l'Ukraine sur la mer Noire, entretient de bonnes relations avec les nations belligérantes et s'est opposée aux sanctions occidentales contre Moscou.

M. Ziylan a refusé de préciser l'ampleur d'un éventuel accord.

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur ANHEUSER-BUSCH INBEV SA/NV
28/06
21/06
17/06
17/06
13/06