ANTOFAGASTA PLC

ANTO
Cours en différé. Temps Différé  - 01/07 17:35:09
1121.5GBX -2.90%

Les craintes pour l'économie ont à nouveau pesé sur les actions

16/05/2022 | 18:01

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, hormis celle de Londres, ont fini en baisse lundi, les investisseurs ayant limité la prise de risque dans un climat de marché toujours frileux avec les doutes sur les perspectives économiques.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,23% à 6.347,77 points. Le Footsie britannique a gagné 0,47% et le Dax allemand a cédé 0,45%.

L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,67%, le FTSEurofirst 300 de 0,01% et le Stoxx 600 de 0,03%.

Bien que la Bourse de Londres soit parvenue à clôturer dans le vert grâce à la hausse des valeurs minières et de l'énergie, la tonalité générale a plutôt été morose en ce début de semaine, aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis où les principaux indices de Wall Street perdaient entre 0,3% et 1,2%.

La publication dans la matinée d'indicateurs économiques chinois inférieurs aux attentes puis l'annonce d'une contraction surprise de l'activité économique dans le nord-est des Etats-Unis ont ranimé les inquiétudes sur les perspectives économiques mondiales, déjà guère optimismes compte tenu du durcissement des politiques monétaires des banques centrales et de la guerre en Ukraine.

La Commission européenne a d'ailleurs encore abaissé ses estimations de croissance pour la zone euro, à 2,7% pour 2022 contre 4% auparavant, et elle a relevé sa prévision d'inflation.

VALEURS

En Bourse, l'indice Stoxx des ressources de base s'est octroyé la plus forte hausse sectorielle (+1,47%) grâce à la progression des cours des métaux industriels, favorisée par la perspective d'un assouplissement des restrictions sanitaires en Shanghaï.

Antofagasta, ArcelorMittal et Glencore ont avancé de 2,52% à 3,39%.

Casino a gagné 4,76% après avoir confirmé avoir lancé le processus de cession de sa filiale d'énergie renouvelable GreenYellow en vue d'une potentielle opération d'ici la fin de l'année.

Valneva a chuté de 19,09% après que Bruxelles a informé le laboratoire de son intention de résilier son contrat pour la fourniture de vaccins contre le COVID-19.

A Londres, Vodafone a pris 1,90% après que la société de télécommunications des Emirats arabes unis e& a révélé avoir pris 9,8% du capital de l'opérateur britannique pour 4,4 milliards de dollars.

TAUX/CHANGE

Les rendements des emprunts d'Etat en zone euro ont clôturé en petite baisse après avoir grimpé en réaction aux propos de François Villeroy de Galhau, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, qui estime que la faiblesse actuelle de l'euro pourrait compliquer les efforts de la BCE pour atteindre son objectif de maîtrise de l'inflation.

Le rendement du Bund à dix ans a fini à 0,937% contre un plus haut en séance à 1,014%.

L'euro, qui affiche des performances mensuelles négatives depuis le début de l'année et est tombé vendredi dernier à son plus bas niveau depuis 2017, à 1,0348 dollar, est peu changé autour de 1,0414.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans recule nettement, à 2,8623%, à cause des incertitudes économiques.

Le dollar, contrairement aux obligations souveraines, ne profite pas de son statut de valeur refuge: il est inchangé face à un panier de devises internationales.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est en hausse avec les craintes liées à un éventuel embargo européen sur les importations de brut russe.

Le Brent gagne 0,78% à 112,42 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,37% à 112 dollars.

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

par Laetitia Volga

© Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur ANTOFAGASTA PLC
27/06
27/06
23/06
15/06
15/06