BAVARIAN NORDIC A/S

BAVA
Cours en différé. Temps Différé  - 23/09 16:59:30
220.8DKK -1.82%

L'autorité européenne de réglementation des médicaments renforce sa réponse à la variole du singe après une déclaration d'urgence

27/07/2022 | 13:24

L'autorité européenne de réglementation des médicaments renforce sa réponse à l'escalade des cas de variole du singe, quelques jours après que l'Organisation mondiale de la santé ait déclaré l'épidémie comme une urgence sanitaire mondiale.

La task force d'urgence de l'Agence européenne des médicaments (EMA) - un organe consultatif chargé de gérer les activités réglementaires lors d'une urgence de santé publique - s'occupera désormais du COVID-19 et de la variole du singe, a déclaré le régulateur mercredi.

La task force proposera des conseils scientifiques, examinera les données scientifiques disponibles et coordonnera des études de surveillance indépendantes sur les interventions, telles que le vaccin de Bavarian Nordic et l'antiviral de SIGA Technologies, qui sont utilisées pour combattre le monkeypox.

Le monkeypox est un virus qui provoque généralement des symptômes bénins, notamment de la fièvre, des courbatures et des lésions cutanées remplies de pus. Les personnes atteintes se rétablissent généralement d'elles-mêmes en deux à quatre semaines, selon l'OMS.

Identifié pour la première fois chez les singes, le virus se transmet principalement par contact étroit, et est typiquement endémique à l'Afrique.

Après les premiers rapports sur les cas européens en mai, les cas ont depuis explosé pour atteindre plus de 16 000 dans plus de 75 pays. Cinq décès, tous survenus en Afrique, ont été signalés jusqu'à présent.

Mardi, les agences sanitaires britanniques ont obtenu un financement pour développer une approche standardisée afin de tester la performance des vaccins utilisés ou en cours de développement contre la variole du singe.

Il est très difficile de prévoir l'évolution de l'épidémie, a déclaré Carlos Maluquer de Motes, qui dirige un groupe de recherche étudiant la biologie des poxvirus à l'Université de Surrey.

"Le nombre de cas confirmés de variole du singe n'a pas diminué depuis le début de l'épidémie... cela indique que les mesures de santé publique déployées jusqu'à présent ont eu un impact minimal et qu'il est peu probable que l'épidémie s'éteigne par des causes naturelles."

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur BAVARIAN NORDIC A/S
20/09
20/09
20/09
19/09
19/09