CHINA EVERGRANDE GRO

3333
Cours en clôture. Cours en clôture  - 29/11
2.28HKD -8.80%

L'unité suédoise de véhicules électriques d'Evergrande en pourparlers de vente, selon son PDG

16/10/2021 | 02:47
L'unité suédoise de véhicules électriques du China Evergrande Group est en pourparlers avec des sociétés de capital-risque et des partenaires industriels américains et européens pour trouver de nouveaux propriétaires, a déclaré son principal dirigeant, alors que sa société mère chinoise se bat contre le défaut de paiement de plus de 300 milliards de dollars de dettes.

National Electric Vehicle Sweden AB (NEVS), propriété du promoteur immobilier chinois à court d'argent, dispose de fonds pour durer "un bon moment", a déclaré son directeur général Stefan Tilk, ajoutant que plusieurs investisseurs s'intéressent à l'entreprise.

Il a refusé de commenter une éventuelle valorisation. Une source familière de la situation a déclaré à Reuters que l'unité pourrait être évaluée à un milliard de dollars.

Evergrande a déjà manqué trois séries de paiements d'intérêts sur ses obligations internationales et s'est efforcé de vendre certains de ses actifs pour lever des fonds.

Le promoteur immobilier chinois a dépensé des milliards de dollars pour acquérir des participations dans des développeurs de technologies automobiles, dont NEVS. Il a également créé des coentreprises avec l'Allemand Hofer et le Suédois Koenigsegg.

NEVS, qui a obtenu une licence de production de véhicules électriques en Chine il y a quatre ans, est la branche suédoise de l'unité EV d'Evergrande, Evergrande New Energy Vehicle Group.

Tilk a déclaré que NEVS discute d'une vente potentielle ou d'un autre financement principalement avec des entreprises européennes et américaines, mais a refusé de les nommer.

"Nous dialoguons à la fois avec des investisseurs et des entreprises qui ont la même idée et la même orientation que nous et qui veulent s'engager dans cette voie avec toutes nos compétences", a-t-il déclaré à Reuters. "Il s'agit donc à la fois de partenaires industriels et de capital-risqueurs".

Evergrande NEV a prévenu le mois dernier, dans des documents boursiers, qu'elle était toujours à la recherche de nouveaux investisseurs et de ventes d'actifs, et que sans l'un ou l'autre, elle pourrait avoir du mal à payer les salaires des employés et à couvrir d'autres dépenses.

M. Tilk a ajouté que NEVS, qui a licencié près de la moitié de ses quelque 650 employés en août, pourrait réembaucher du personnel pour obtenir les compétences qu'Evergrande souhaite en Europe s'il survit à la crise.

"Si Evergrande peut poursuivre ses activités, ce qu'il espère faire, il sera intéressé par une présence en Europe, avec des infrastructures telles qu'une usine, des tests, un laboratoire. Et nous avons cela", a-t-il déclaré.

En attendant, NEVS, qui a racheté les actifs du constructeur automobile Saab en 2012, se concentre sur la construction de son écosystème de mobilité PONS, un réseau de covoiturage autonome pour les villes intelligentes et les campus universitaires. (Reportage d'Helena Soderpalm à Stockholm et de Krystal Hu à New York ; édition de Sumeet Chatterjee et Jan Harvey)

© Zonebourse avec Reuters 2021
Copier lien
Dernières actualités sur "Economie & Forex"
01:19
00:13
29/11
29/11
29/11