COMPAGNIE DE SAINT-G

SGO
Cours en temps réel. Temps réel  - 19/01 17:35:09
65.37EUR -0.17%

Wall Street ouvre en ordre dispersé, le Dow Jones tente un rebond

06/12/2021 | 16:26

New York (awp/afp) - La Bourse de New York commençait la semaine en ordre dispersé lundi, le Dow Jones tentant un rebond après les pertes suscitées par l'apparition du variant Omicron du Covid-19 et le changement de ton de la Fed.

Vers 15H10 GMT, l'indice Dow Jones grimpait de 1,29% mais le Nasdaq, où se concentrent les actions technologiques dites de croissance, se repliait de 0,47%.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,43%.

Vendredi, le Dow Jones avait lâché 0,17% à 34.590,08 points, le Nasdaq, 1,92% à 15.085,47 points, et le S&P 500, 0,84% à 4.538,43 points.

Comme le notait Art Hogan, de National Securities, "après avoir fait face à deux nouveaux vents contraires -un nouveau variant du Covid-19, avec de possibles impacts économiques, et une Fed un peu plus belliciste (vis-à-vis de l'inflation)-, l'indice des valeurs vedette a perdu sur la semaine presque 1%, le Nasdaq 2,6% et le S&P 500 1,2%".

Malgré les incertitudes, les inquiétudes autour de la dangerosité du virus s'atténuaient parmi les investisseurs, a souligné l'analyste.

"S'il est plus contagieux que Delta, vu sa vitesse de propagation, nous entendons dire que les symptômes d'Omicron sont relativement légers, mais encore une fois, il est encore tôt pour savoir", a indiqué Art Hogan.

Dimanche sur CNN, Anthony Fauci, conseiller médical en chef du président américain Joe Biden, a indiqué lui-même: "jusqu'à présent, il ne semble pas que cela soit très grave".

Par ailleurs, lundi matin, le maire de New York Bill de Blasio a annoncé que tous les employés du secteur privé seraient soumis à une obligation vaccinale contre le Covid-19 à compter du 27 décembre.

Le calendrier des indicateurs était maigre en début de semaine mais vendredi, le gouvernement publie l'inflation (CPI) pour novembre, un chiffre très attendu.

Les analystes estiment que l'indice des prix à la consommation (CPI) va culminer à 6,7% sur un an contre +6,2% le mois d'avant. Sur un mois, ils prévoient +0,7% contre +0,9% en octobre.

"Nous allons très certainement beaucoup parler d'inflation cette semaine avec l'indice des prix qui arrive vendredi, cinq jours seulement avant que les décideurs de la Fed ne se réunissent pour discuter de leur feuille de route sur la réduction du soutien monétaire", a commenté Patrick O'Hare de Briefing.com.

Sur le plan des actions, les titres de GCP Applied Technologies bondissaient de 14,80% à 31 dollars, après que Saint-Gobain a annoncé un accord pour son rachat pour 2,3 milliards de dollars (2 milliards d'euros).

Le groupe français de matériaux de construction a proposé un prix de rachat de 32 dollars l'action, soit 18% au dessus du cours de clôture vendredi.

GCP Applied Technologies, spécialisé dans les additifs pour ciment et solutions d'imperméabilisation, est un "acteur mondial majeur" de la chimie de la construction avec un chiffre d'affaires annuel d'environ un milliard et une cinquantaine d'usines.

Le titre du fabricant de véhicules électriques Lucid chutait de 13,60% à 40,80 dollars après que le groupe a indiqué lundi faire l'objet d'une enquête du régulateur boursier américain, la SEC, sur les conditions de son entrée en Bourse.

Poids lourd du Nasdaq, Tesla lâchait 4% à 974 dollars après des informations de presse selon lesquelles la SEC a lancé une enquête concernant des provisions pour panneaux solaires défectueux.

Le site américain d'information BuzzFeed (BZFD), connu pour ses contenus à caractère viral mais aussi pour ses enquêtes au long cours, faisait son entrée en Bourse après avoir levé bien moins d'argent que prévu initialement, à travers une Spac. Le titre était en hausse de 10% autour de 10 dollars.

Les rendements obligataires sur les bons du Trésor à 10 ans grimpaient à 1,37%, contre 1,34% vendredi.

vmt/tu/LyS

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur SAINT-GOBAIN
09:22
18/01
17/01
17/01
17/01