CONTINENTAL AG

CON
Cours en différé. Temps Différé  - 29/09 17:35:04
44.77EUR -6.63%

Continental s'attend à une demande plus forte après les vents contraires liés aux "ouragans" au deuxième trimestre.

09/08/2022 | 11:17

Continental s'attend à une augmentation de la production automobile au cours du deuxième semestre de l'année, à mesure que les chaînes d'approvisionnement et la disponibilité des semi-conducteurs s'améliorent, a déclaré la société mardi, après avoir annoncé une lourde perte au deuxième trimestre.

L'équipementier automobile, qui a déclaré un bénéfice en 2021 pour la première fois après deux années de pertes, est revenu dans le rouge au trimestre avril-juin avec une perte nette de 251 millions d'euros (256,05 millions de dollars) causée par des blocages en Chine, des problèmes de chaîne d'approvisionnement en Europe, des taux d'intérêt plus élevés et des coûts de dépréciation.

Elle a confirmé ses perspectives pour l'année d'une marge EBIT (bénéfice avant intérêts et impôts) ajustée de 4,7%-5,7% sur des ventes de 38,3-40,1 milliards d'euros, ce qui implique un second semestre plus fort que prévu dans les estimations du consensus des analystes.

"Le vent contraire actuel ressemble plutôt à un ouragan et ne se calmera pas de sitôt", a déclaré la directrice financière Katja Duerrfeld dans un communiqué.

"Nous ne pouvons pas être entièrement satisfaits de nos résultats commerciaux actuels - même s'ils sont conformes aux attentes - mais nous sommes optimistes pour le second semestre", a-t-elle ajouté.

Continental a déclaré qu'elle prévoyait des approvisionnements énergétiques stables en Europe, même si une pénurie de gaz naturel liée aux tensions entre l'Occident et Moscou au sujet de l'Ukraine entraînerait une réduction de sa capacité de production.

Le régulateur allemand de l'énergie a demandé aux entreprises, au gouvernement et aux consommateurs de réduire leur consommation de gaz et a demandé aux plus grandes entreprises de soumettre des plans d'urgence pour réduire davantage leur consommation pendant les mois d'hiver où la demande est la plus forte.

Continental prend des mesures pour rendre tous les approvisionnements plus sûrs, notamment en répartissant les achats sur plusieurs sources et en augmentant les stocks. Elle répercutera également certaines hausses de coûts sur les clients, a-t-elle déclaré.

Les perspectives pour l'ensemble de l'année comprennent 3,5 milliards d'euros de coûts supplémentaires dans l'énergie, la logistique et les matières premières. Les coûts de fret pour l'expédition standard à l'étranger étaient dans certains cas huit fois plus élevés que les années précédentes, a-t-il déclaré.

Le fournisseur a adopté un ton plus positif que son concurrent Aptiv, qui a abaissé jeudi dernier ses prévisions annuelles de bénéfices et de revenus en raison de la dégradation de la situation économique en Europe et de la menace d'un arrêt de l'approvisionnement en gaz en provenance de Russie.

Les constructeurs automobiles, de BMW à Volkswagen en passant par Stellantis, ont déclaré lors de leurs appels de résultats que la demande commence à baisser en Europe et en Amérique du Nord, et les analystes citent des preuves de plus en plus nombreuses que les consommateurs se rebiffent devant la hausse des prix et gardent leur argent pour les produits de première nécessité.

Continental a confirmé les résultats préliminaires du deuxième trimestre qu'elle a publiés le 20 juillet, notamment une marge EBIT ajustée de 4,4 % et un chiffre d'affaires consolidé de 9,4 milliards d'euros, légèrement supérieur aux attentes des analystes.

(1 $ = 0,9803 euros)

© Zonebourse avec Reuters 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CONTINENTAL AG
27/09
26/09
26/09
22/09
22/09