CRÉDIT AGRICOLE S.A.

ACA
Cours en temps réel. Temps réel  - 20/05 17:35:19
10.394EUR +0.21%

Paris garde son humeur festive

23/12/2021 | 18:02

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a continué de progresser nettement jeudi, dépassant les 7.100 points en profitant de toutes les bonnes nouvelles pour progresser dans des volumes d'échanges réduits.

L'indice CAC 40 a avancé de 54,48 points à 7.106,15 points, au lendemain d'une hausse de 1,24%. Par rapport à son point le plus bas touché lundi matin, elle a repris près de 5,3%. Le volume d'échanges a été de nouveau réduit, à 2,6 milliards d'euros.

A l'image de mercredi, elle a ouvert en légère hausse avant d'accélérer au début d'après-midi, au point de se retrouver à quelques encablures du record absolu de l'indice en séance (7.183 points), atteint en novembre.

Ce "rally de fin d'année", qui désigne une série de hausses pour les indices, est d'abord porté par l'apaisement des craintes sanitaires.

"La dernière étude montrant des risques d'hospitalisation inférieurs pour le variant Omicron est le catalyseur des marchés depuis 48 heures", estime pour l'AFP Chaguir Mandjee, gérant de portefeuilles chez Tailor AM.

Toutefois, l'accélération du nombre de contaminations, et les possibles mesures de restrictions de la part des gouvernements restent des facteurs perturbateurs, et pourraient notamment influer sur les résultats des entreprises au premier trimestre 2022, nuance M. Mandjee.

La Chine a imposé un strict confinement jeudi aux 13 millions d'habitants de la ville de Xi'an, en raison d'un rebond de l'épidémie de Covid-19, faisant courir le risque de nouvelles perturbations dans la chaîne de production mondiale.

Les marchés ont préféré retenir jeudi "le quatrième trimestre bien orienté aux Etats-Unis", avec des commandes de biens durables qui ont progressé de 2,5% en novembre, soit mieux que les 1,8% attendus, tandis que les dépenses des ménages ont crû de 0,6%, comme attendu.

De plus, la confiance des consommateurs américains a rebondi en décembre, portée par la hausse des revenus enregistrée notamment par les ménages les moins riches.

Pendant les fêtes de fin d'année, en l'absence d'un grand nombre de gérants d'actifs, la liquidité diminue, ce qui peut exacerber les mouvements quels qu'ils soient sur le marché actions. Vendredi, elle ne sera ouverte que jusqu'en début d'après-midi.

Carmat se relance

Carmat (+2,24% à 20,50 euros), fabricant de coeur artificiel, a annoncé la fin de ses investigations sur les problèmes de qualité concernant certaines prothèses, qui ont été identifiés et seront remédiés. L'action avait pris près de 8% dans les premiers échanges.

Les banques en haut de l'indice

Signe d'une certaine détente des investisseurs, les obligations, valeur refuge en période de turbulences, étaient boudées, au profit des actions. Le taux de référence des emprunts d'Etat français à 10 ans montait à 0,12% contre 0,08% lors de la clôture la veille. Les prix des obligations et leurs taux évoluent en sens opposés.

Les banques suivaient cette hausse sur les taux: Crédit Agricole a gagné 1,53% à 12,44 euros, Société Générale 1,32% à 29,83 euros et BNP Paribas 1,10% à 60,00 euros.

L'automobile en hausse

La tendance vers les actifs plus risqués a profité aux valeurs liées à l'automobile, sensibles aux variations de l'activité économique.

Renault a avancé de 2,13% à 29,80 euros et Stellantis de 0,71% à 16,56 euros. Parmi les valeurs de l'indice élargi SBF 120, Plastic Omnium a gagné 4,11% à 22,82 euros, Valeo 3,38% à 26,60 euros, Faurecia 3,47% à 41,20 euros.

fs/kd/eb

© AWP 2022
Copier lien
Toute l'actualité sur CRÉDIT AGRICOLE S.A.
15:15
10:49
09:55
19/05
19/05